Articles, Christianisme, Christianisme, Ethique, Hérésies, Homosexualité et LGBT, progressisme, Religion, Société, Théologie

Mariage pour tous, la division des positions protestantes. L’appel d’Ézéchiel aux sentinelles de l’Église.

Par Jean-Marc Berthoud

6 novembre 2019

Chers lecteurs,

Nous vous communiquons les deux informations ci-dessous, l’une encourageante pour ceux qui défendent un christianisme fondé sur la Bible et sur l’ordre établi par Dieu au sein de sa création ; l’autre témoignant de l’orientation dominante dans les Églises protestantes de Suisse (la FEPS) allant résolument à l’encontre des normes de l’Église chrétienne de toutes les époques.

Nous vous indiquons le lien http://alturl.com/6tsmc qui vous permettra de lire le texte de la prédication donnée par Jean-Marc Berthoud à Lausanne, ce dimanche 3 novembre 2019, et qui est intitulée :

Le prophète comme sentinelle de Dieu (Ézéchiel 3:4-27)

Avec mes salutations cordiales en Jésus-Christ,

Jean-Marc Berthoud


Large résistance face au «mariage pour tous» réformé

Source : R3  Renouveau réformé

La FREE Info

4 novembre 2019

Plus de 6 000 réformés adressent une lettre ouverte aux membres de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) contre le mariage à l’église de couples du même sexe. 218 pasteurs se sont également déclarés contre le changement de pratique de l’Eglise.

La « lettre ouverte » a été remise au président de l’Assemblée des délégués de la FEPS, Pierre de Salis, le 4 novembre. Cette lettre a été lancée par le Rassemblement pour un renouveau réformé (R3) en Romandie et diffusée en trois langues début octobre de manière informelle.

La lettre a reçu une réponse positive : 6230 personnes des paroisses réformées (plus de 4 300 de Suisse alémanique) l’ont signée. Il y a également 2200 signataires d’autres Eglises, totalisant environ 8 500 personnes.

Ils demandent aux délégués de la FEPS de veiller à l’harmonie dans les Eglises réformées et de ne pas se prononcer en faveur du mariage de couples de même sexe.

« Rupture radicale »

La résistance à la redéfinition du mariage et à la bénédiction religieuses du « mariage pour tous » se manifeste également dans une déclaration théologique signée par plus de 200 pasteur-e-s. Ils critiquent cette « rupture radicale avec la tradition judéo-chrétienne ».

Selon cette déclaration, les décisions ecclésiastiques doivent être fondées sur la théologie biblique et non sur l’évolution de la société. L’Eglise ne peut pas « disposer des bénédictions de Dieu à sa discrétion ». Les soussignés annoncent qu’ils ne célébreront pas de mariages de couples de même sexe.

Les délégués des Eglises membres de la FEPS examineront le projet de loi le mardi 5 novembre. Selon la proposition du Conseil de la FEPS, ils devraient recommander aux Églises membres de s’adapter à l’éventuel nouveau droit civil du mariage et d’offrir une bénédiction de mariage aux couples de même sexe de la même manière qu’aux couples hétérosexuels. La liberté de conscience des pasteurs devrait être garantie. (com)

Lire la « Lettre ouverte à l’Assemblée des délégués de la FEPS ».

La « Déclaration sur le « mariage pour tous » dans l’Eglise » (texte en français dans la seconde partie du document)

Le site du R3


Les Églises [La FEPS, Fédération des Églises Protestantes de Suisse] soutiennent le mariage pour tous.

Radio Lac

5 novembre 2019

La Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) préconise l’ouverture du mariage aux couples de même sexe sur le plan civil. Ce « oui » au mariage pour tous a été décidé mardi à Berne lors de l’Assemblée des délégués de l’organisation des églises réformées.

La majorité des délégués a suivi la recommandation du Conseil (exécutif) de la FEPS par 45 voix pour, 10 contre et 4 abstentions. Sabine Brändlin, membre du Conseil, a souligné qu’il ne s’agissait pas d’une décision d’introduire le mariage religieux pour les homosexuels. Elle a rappelé que cette compétence appartenait aux Eglises cantonales.

La Fédération recommande aussi aux Eglises membres de reprendre un éventuel futur élargissement de la notion civile de mariage aux couples de même sexe comme condition pour la célébration d’un mariage religieux.

Une recommandation refusée

La Fédération recommande aux Eglises membres d’assumer le nouveau concept possible de droit civil du mariage pour le mariage religieux. Elle propose parallèlement d’ancrer dans les règlements ecclésiastiques une disposition garantissant la liberté de conscience des pasteures et des pasteurs pour ce qui est de célébrer un mariage religieux pour un couple de même sexe.

Les délégués ont en revanche refusé d’inscrire les mariages des couples de même sexe dans le registre des mariages et d’adopter une pratique liturgique qui ne se distingue en rien de celle des couples hétérosexuels. Une majorité a jugé cette recommandation du Conseil superflue. Au vote final, le document sur le « Mariage pour tous » a été adopté par 49 voix contre 11. Les débats ont été animés.

La Commission juridique du Conseil national s’est prononcée fin août en faveur du « mariage pour tous », initiative parlementaire des Vert’libéraux. Actuellement, le mariage n’est ouvert qu’aux couples hétérosexuels. Le Conseil national devrait discuter du projet de loi au cours de la session du printemps 2020.

Source: ATS

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.