apostasie, Articles, Christianisme, Eschatologie, Etats-Unis, Foi et politique, France, Histoire de l'Eglise, La Bible et l'histoire, Le christianisme dans le monde, Pornographie, spécialisation et pédophilie, progressisme, réveil, Religion, Santé publique, Société, Théologie, théonomie

La crise sanitaire du Covid-19 : un appel à la repentance et à une réforme nationales

Nous avons banni Dieu en le remplaçant par la déesse de la Raison, nous n’avons fait aucun cas de ses lois. Au contraire, nous avons même multiplié les affronts contre Dieu en renversant les lois créationnelles les plus fondamentales en matière de mariage (mariage homosexuel), de sexualité (pornographie, pédophilie en voie de normalisation dans un avenir proche), de bioéthique (promotion de l’idéologie du genre, PMA/GPA), de procréation (avortement), sans parler de la volonté d’extirper Dieu le Créateur du théâtre du monde et de l’histoire par la pseudoscience de l’évolution néodarwinienne, en Le remplaçant par le hasard. Nos dirigeants politiques et ecclésiastiques ont gravement péché contre Dieu, et nous Église de France portons une responsabilité encore plus grande parce que nous ne leur avons pas fait connaître leur péché et la colère d’un Dieu saint attachée à la transgression de ses lois.

Articles, Foi et politique, Théologie, théonomie

La théonomie : une extension de la théologie judiciaire du calvinisme – par Gary DeMar

Il existe un processus de réflexion très direct qui conduit une personne qui considère le calvinisme comme l'expression la plus cohérente du christianisme à adopter les particularités de la théonomie. La théonomie est la théologie judiciaire appliquée du calvinisme. Le lecteur doit garder à l'esprit que la théonomie est une méthodologie, une façon de comprendre la loi de Dieu.

Articles, Foi et politique, Théologie, théonomie

La théonomie : qu’avons-nous appris ? – Par John Haverland

En Nouvelle-Zélande, le débat sur la théonomie a été marqué par ces deux éléments. Lorsque la question s'est posée pour la première fois, il y a eu une polarisation et un malentendu. Mais à mesure que la dénomination s'est installée pour étudier la question en profondeur, l'air s'est éclairci et il y a eu une plus grande clarté et une plus grande unité.

Articles, Christianisme, Etats-Unis, Foi et politique, Le christianisme dans le monde, Politique, Religion

Proclamation pour un jour d’humiliation nationale de jeûne et prière par Abraham Lincoln

La proclamation reconnaît sans équivoque "la puissance supérieure de Dieu" dans les affaires des hommes et des nations. Ce qui indique qu'au-delà des forces politiques, économiques et militaires de l'histoire, des lois divines sont à l'œuvre; en reconnaissant et en se soumettant à ces lois, une nation peut changer sa destinée, écartant le désastre qui menace pour regagner la véritable paix et la prospérité. La proclamation met particulièrement en avant une façon spécifique et concrète dont une nation peut invoquer "la puissance supérieure de Dieu", c'est-à-dire par l'unité dans la prière et le jeûne.

Articles, Foi et politique, Théologie, théonomie

Devrions-nous chercher un gouvernement chrétien ? Partie 2 – La nécessité de la théocratie

Jésus ne revendique pas seulement l'autorité sur l'Eglise, mais aussi sur le ciel et la terre, ce qui inclut l'Etat. Les "nations" (y compris l'État) sont l'"héritage" et la "possession" de Jésus (Psaumes 2:8.) La question est donc de savoir comment il dirige l'État. Jésus a demandé aux Douze de littéralement "faire des disciples de toutes les nations" (μαθητεύσατε πάντα τὰ ἔθνη ἔθνη) et de le faire en "baptisant" et en "enseignant" (les deux participes présents complètent le verbe principal "faire des disciples".) Les disciples devaient enseigner à "tous" ce que Jésus leur avait ordonné. Qu'il soit explicite ou implicite, l'enseignement de Jésus devait guider les chrétiens dans la gestion d'un gouvernement civil. Le gouvernement civil est sous le règne de Jésus en tant que roi, et l'État doit être guidé par ses enseignements.

Apologétique, Articles, Christianisme, Foi et politique, Religion, Théologie, théonomie, Visions du monde

Devrions-nous chercher un gouvernement chrétien ? Partie 1 – Une critique de la doctrine [dite] réformée des Deux Royaumes

Une grande confusion règne aujourd'hui sur le rôle du gouvernement civil. Il en résulte une adhésion croissante à des idéologies telles que le socialisme, même parmi les chrétiens. Une grande partie de cette confusion est due à la négligence d'autres formes d'autorité gouvernementale, en particulier la famille et l'Église. Lorsque la famille et l'Église sont laissées de côté, les gens se tournent vers le gouvernement civil pour combler le vide, car ce gouvernement civil leur offre des services éducatifs, de bienfaisance, financiers et autres.