Darwinisme, Déconstruction anthropologique, Ethique, Evolution, Sexualité

La création et l’échec des évangéliques

Si vous vous demandez pourquoi trop d'évangéliques cèdent au « mariage » homosexuel ou à l' « attirance » vers le même sexe, à la maternité de substitution (grossesse des mères porteuses), à la « fluidité des genres » et à la théorie transgenre, la réponse est qu’une partie de la faute réside dans l'ADN même de l'évangélisme.

Articles, Darwinisme, Evolution, Foi et science, Science

La datation des ères géologiques remise en question

L’auteur expose ici, fondée sur ses travaux minéralogiques et chimiques menés à l’Université de Louvain puis au Musée Royal de l’Afrique centrale de Tervuren à partir de 1964, une critique radicale de la géochronologie. Contrairement à ce qu’on croyait, de nombreux minéraux on pu être synthétisés ou altérés en quelques jours ou quelques mois à la température ordinaire, dans des « conditions hydrothermales » déterminées, sous l’action de solutions. S’expliquent ainsi de nombreuses anomalies constatées dans les datations par les radio-éléments, ce qui rejaillit sur l’âge attribué aux fossiles du Rift africain.

Apologétique, Articles, Christianisme, Cosmologie, Création, Darwinisme, Evolution, Exégèse et herméneutique, Foi et science, La Bible et la science, Livres, Science, Théologie

Les jours de la création – leur signification biblique. Par Douglas Kelly

L’œuvre du premier jour de la création nous met face à la différence majeure qui existe entre le christianisme biblique et le naturalisme séculier : une création ex nihilo par un Dieu infini et personnel, en totale contradiction avec le concept de l’éternité de la matière et de l’énergie. L'autre grande différence, probablement irréductible, entre la présentation biblique de la réalité et celle de la philosophie humaniste est la question du temps, et plus particulièrement l’âge de l'univers. D'immenses périodes de temps sont nécessaires pour que la théorie de l'évolution puisse valider une alternative impersonnelle, sécularisée et vraisemblable à la création divine. En raison d'une conception du monde très largement modifiée au XIXe siècle par l’adoption du grand âge de la terre, d’abord en géologie, puis en biologie, et bientôt dans tous les autres domaines, ceux qui prenaient les Écritures au sérieux ont été confrontés à des questions difficiles quant à l’interprétation des six jours de la création.

Darwinisme, Ethique, Evolution, Foi et science, La Bible et la science, Livres, Science, Théologie, Visions du monde

Darwinisme et éthique chrétienne – un dialogue de sourds – Par Isaac Nizigama

Ce livre confronte les idées de Darwin sur l'origine de l'homme et l'éthique à l'éthique et à la théologie chrétiennes. Il critique l'entreprise de théologiens visant à concilier darwinisme et christianisme.