Apologétique, Articles, Christianisme, Doctrine de l'Ecriture, Exégèse et herméneutique, Judaïsme, La Bible et la science, Livres, Religion, Science, Théologie

La Bible en chiffres : Cracking the Bible Code. Par Jeffrey Satinover. Recension par William A. Dembski

Les « Codes de la Bible » sont le nom donné aux séquences de lettres générées par ordinateur à partir de la Bible hébraïque. Des chercheurs enchaînent toutes les lettres, en supprimant les espaces entre les mots. Ensuite, au lieu de parcourir le texte au fil des lettres adjacentes (comme nous le faisons dans une lecture ordinaire), ils parcourent le texte en sautant un nombre fixe de lettres. Les séquences résultantes, connues sous le nom de séquences de lettres équidistantes (ou SLE en français), sont ensuite examinées dans le but de déceler des motifs qui ne peuvent raisonnablement pas être attribués au hasard. Le Code de la Bible comprend de telles séquences de lettres équidistantes.

Articles, Exégèse et herméneutique, Israël, Terrorisme islamiste, Théologie

Le Hamas – Extrait du livre du Pr Shore « Coincidences in the Bible and in Biblical Hebrew » 

Le Hamas est une organisation terroriste qui, ces dernières années, a entraîné la mort de centaines de Juifs, en Israël et ailleurs. Sa principale revendication justifiant son existence est son désir de libérer la Palestine (c'est-à-dire tous les territoires où les Juifs vivent actuellement) et de rétablir ces territoires sous le contrôle musulman. Les racines… Lire la suite Le Hamas – Extrait du livre du Pr Shore « Coincidences in the Bible and in Biblical Hebrew » 

Articles, Christianisme, Exégèse et herméneutique, La Bible et l'histoire, Le christianisme dans le monde, Missiologie, Témoignages, Théologie

Quand l’Evangile du salut devient la malédiction du monde – À la recherche du Royaume perdu (5)

Dès le premier jour, cette étude était si intense que je ne pouvais la mener que par tranches de vingt ou trente minutes. Cela me demandait un changement tellement radical de ma façon de lire la Parole que j’en avais mal à la tête. Je sentais mes yeux se tordre dans leur orbite, littéralement. J’étais si profondément touchée dans ma lecture que je devais me lever, faire les cent pas dans la pièce, et prier pour recevoir de l’aide pour absorber tout ce que Dieu disait, tout ce dont j’étais passée à côté depuis presque trente années d’étude de la Bible.

Apologétique, Articles, Christianisme, Exégèse et herméneutique, La Bible et l'histoire, Missiologie, Témoignages, Théologie

Quand l’Evangile du salut devient la malédiction du monde – A la recherche du Royaume perdu (4)

Cela faisait plus d’une année qu’il m’était apparu clairement que les chrétiens passaient à côté d’une partie importante de la révélation de Dieu. Ma génération allait bon train sur le chemin d’atteindre toutes les créatures avec l’Évangile du salut, mais n’avait aucune idée de ce que signifie faire d'une nation un disciple. Comment pouvions-nous retrouver la sagesse, la connaissance et l’influence pour transformer nos communautés avec l’Évangile comme l’Église l’avait fait dans l’histoire ? Quelles sont les clés ? Je comprenais que notre message de l’Évangile était incomplet, mais comment restaurer une plus grande révélation ?

Apologétique, Articles, Christianisme, Création, Eschatologie, Exégèse et herméneutique, Foi et politique, La Bible et l'histoire, Le christianisme dans le monde, Théologie

Quand l’Évangile du salut devient la malédiction du monde – A la recherche du Royaume perdu

Au cours de l'histoire, la manière de penser et d'agir des chrétiens avait pour conséquence qu'ils influençaient les communautés et les nations dans lesquelles ils vivaient. Cette influence était en grande partie positive, et touchait au développement de l'éducation publique, aux droits des travailleurs, au développement économique, au concept d'une presse libre, à l'assistance aux victimes et aux indigents. Nous croyons que ce genre d'influence manque aux chrétiens d'aujourd'hui et nous voulons en découvrir la raison. Martin Luther aurait dit qu'un Évangile qui ne s'occupe pas des problèmes du jour n'est pas l'Évangile du tout. Nous voulons découvrir la pensée biblique qui s'appliquera aux problèmes du XXIe siècle d'une manière efficace et rédemptrice. Il y a une raison pour laquelle la foi chrétienne est devenue faible et inefficace pour traiter des problèmes de la politique, de l'économie, de l'art, de la famille et des problèmes de la vie courante. Nous voulons découvrir ce qui a dévié, mais surtout nous voulons redécouvrir les bases bibliques qui ont conduit des générations de croyants à influencer leurs époques.

Apologétique, Articles, Christianisme, Cosmologie, Création, Darwinisme, Evolution, Exégèse et herméneutique, Foi et science, La Bible et la science, Livres, Science, Théologie

Les jours de la création – leur signification biblique. Par Douglas Kelly

L’œuvre du premier jour de la création nous met face à la différence majeure qui existe entre le christianisme biblique et le naturalisme séculier : une création ex nihilo par un Dieu infini et personnel, en totale contradiction avec le concept de l’éternité de la matière et de l’énergie. L'autre grande différence, probablement irréductible, entre la présentation biblique de la réalité et celle de la philosophie humaniste est la question du temps, et plus particulièrement l’âge de l'univers. D'immenses périodes de temps sont nécessaires pour que la théorie de l'évolution puisse valider une alternative impersonnelle, sécularisée et vraisemblable à la création divine. En raison d'une conception du monde très largement modifiée au XIXe siècle par l’adoption du grand âge de la terre, d’abord en géologie, puis en biologie, et bientôt dans tous les autres domaines, ceux qui prenaient les Écritures au sérieux ont été confrontés à des questions difficiles quant à l’interprétation des six jours de la création.

Apologétique, Articles, Christianisme, Ethique, Exégèse et herméneutique, Homosexualité et LGBT, Religion, Théologie

« L’homosexualité dans le Proche Orient Ancien et dans la Bible »

Certains clament que les interdictions vis-à-vis de l’homosexualité sont « juste culturelles » ou « simplement au même niveau » que les interdictions sur la nourriture ou les habits données à Israël pour se démarquer de leurs voisins. Ceci est trop hâtif. En fait, la loi interdit aussi la bestialité, l’adultère, le meurtre et le vol.