Uncategorized

Matteo Salvini : «La Turquie n’a rien à voir avec l’Europe et sous notre mandat, jamais elle n’adhèrera à l’UE.»

Si, par malheur, la Turquie islamiste d’Erdogan devenait membre de l’UE, cela marquerait la fin de l’Europe chrétienne et de la Convention européenne des Droits de l’Homme. En lieu et place, nous aurions l’immense privilège de faire connaissance avec les Droits de l’Homme selon la Convention du Caire, notamment les réjouissants articles 23 et 24 stipulant que tous les droits et libertés énoncés dans cette Convention sont soumis aux lois de la charia.

Articles, Islam, Islamisation, L'Europe, Multiculturalisme, Politique internationale, Religion

La dernière folie : l’intégration de la Turquie dans l’Union européenne

Cette éventualité de l'intégration de la Turquie à l'Europe, à elle seule, conduirait à une situation explosive, sur le plan politique, économique, social, religieux, sanitaire, éducatif, sécuritaire, étant donné que malgré les manipulations des citoyens par les instances dirigeantes de l’UE et des états européens, malgré les pressions répétées des États-Unis, liées à l’économie et à la stratégie, la Turquie[1] n’a jamais été historiquement, géographiquement, culturellement ou religieusement européenne.

Christianisme, Donald Trump, Etats-Unis, Persécution des chrétiens, Politique

Le pasteur Andrew Brunson emprisonné en Turquie a été relâché !

« Le pasteur Andrew Brunson, libéré par la Turquie, sera avec moi dans le Bureau ovale à 14h30 (cet après-midi). C’est un formidable chrétien qui a vécu une expérience si difficile », a tweeté il y a quelques instants le président Trump, après avoir fait libérer ce pasteur détenu par le dictateur Erdogan.

Christianisme, Donald Trump, Etats-Unis, Géopolitique, Islam, Persécution des chrétiens, Politique, Politique internationale, Religion, Turquie

Renaud Girard : «Sur la Turquie d’Erdogan, Trump a raison !»

Pour vivre dans la paix et la prospérité, le Moyen-Orient ne peut pas se passer de tolérance religieuse. L’islamo-nationalisme d’Erdogan refuse de l’entendre. Son gouvernement n’a toujours pas reconnu la réalité du génocide arménien, qui est pourtant un fait historique incontestable (dont les consuls généraux américains furent à l’époque les témoins effarés). Donald Trump n’a pas l’intention de sacrifier le pasteur sur l’autel du partenariat stratégique avec la Turquie. Il a raison

Islamisation, L'Europe

Confrontation de la charia islamique et des droits de l’homme au Conseil de l’Europe

Depuis janvier 2016, la discussion à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) d’un rapport sur l'incompatibilité de la charia islamique avec les droits de l'homme se fait attendre. L'ECLJ a pu consulter sa version la plus récente, datée du 19 avril 2018, qui montre avec lucidité l'échec et l’impossibilité de l'intégration de l'islam dans le système de protection des droits de l'homme. Des stratégies dilatoires sont utilisées afin d'éviter le débat autour de ce rapport, qui déplaît à la fois aux pays musulmans et aux idéologues progressistes. Le député hollandais Pieter OMTZIGT (PPE/DC), initiateur de la proposition de résolution demandant la réalisation du rapport[1], expliquait déjà à l’ECLJ en février 2017 : « Les choses n'avancent pas très vite mais cela devrait être fait cette année ». L’examen de ce rapport sur la charia était à l'ordre du jour de la Commission des questions juridiques et des droits de l’homme de l'APCE le 25 avril 2018[2], mais a été annulé le matin même.