Articles, Théologie, théonomie

Réfutation de l’argument historico-théologique de David Gordon contre la théonomie

Dans le présent ouvrage, le Dr Kenneth L. Gentry, Jr, répond aux critiques plus récentes du Dr T. David Gordon, spécialiste de la théologie de Kline.  Covenantal Theonomy traite avec compétence les objections philosophiques, exégétiques et théologiques de Gordon, montrant non seulement que l'éthique théonomique s'inscrit dans le courant principal de la théologie réformée et confessionnelle, mais qu'elle est fermement ancrée dans les Écritures de l'Alliance de l'Ancien et du Nouveau Testaments.

Apologétique, Articles, Création, Eschatologie, Foi et science, Théologie, théonomie, Visions du monde

Le rétablissement du créationnisme biblique

Morris et Whitcomb ont également été parmi les premiers auteurs modernes à relier leur vision de Dieu en tant que "Créateur" et de Dieu en tant que "Rédempteur". Pendant plus de 50 ans, le mouvement créationniste a commencé à appeler les chrétiens à se battre pour défendre leurs vues de la Genèse et pour ralentir le cancer du libéralisme.

Articles, Droit, Etats-Unis, Foi et politique, Politique, Théologie, théonomie

Les dix commandements dans le droit américain

Sans la déclaration des deux premiers commandements, il ne peut y avoir de justification ultime des commandements qui suivent, y compris ceux contre le meurtre (Sixième Commandement), le vol (Huitième Commandement) et le parjure (Neuvième Commandement). Il n'y a pas d'absolu moral sur la base des hypothèses opérationnelles des matérialistes qui préconisent une origine de la vie à partir de rien et une vision du monde fondée sur la survie du plus fort.

Articles, Christianisme, Foi et politique, Politique, Théologie

Restaurer les fondements de la civilisation : le gouvernement de Dieu ou le chaos – par Gary DeMar

Il y a beaucoup de chrétiens qui ne participeront pas à la politique parce qu'ils croient (ou qu'on leur a enseigné à croire) que la politique est en dehors du champ de ce qui constitue une vision chrétienne du monde. "La politique est sale", "Jésus ne s'est pas mêlé à la politique", "la politique relève de la loi et le christianisme touche à la grâce", "le gouvernement n'est pas notre sauveur ; c'est Jésus", "Jésus a dit que son royaume n'est pas de ce monde", "la seule tâche du chrétien est de prêcher l'Évangile".

Articles, Foi et politique, Théologie, théonomie

La théonomie : une extension de la théologie judiciaire du calvinisme – par Gary DeMar

Il existe un processus de réflexion très direct qui conduit une personne qui considère le calvinisme comme l'expression la plus cohérente du christianisme à adopter les particularités de la théonomie. La théonomie est la théologie judiciaire appliquée du calvinisme. Le lecteur doit garder à l'esprit que la théonomie est une méthodologie, une façon de comprendre la loi de Dieu.

Articles, Foi et politique, Théologie, théonomie

La théonomie : qu’avons-nous appris ? – Par John Haverland

En Nouvelle-Zélande, le débat sur la théonomie a été marqué par ces deux éléments. Lorsque la question s'est posée pour la première fois, il y a eu une polarisation et un malentendu. Mais à mesure que la dénomination s'est installée pour étudier la question en profondeur, l'air s'est éclairci et il y a eu une plus grande clarté et une plus grande unité.

Articles, Foi et politique, Théologie, théonomie

Devrions-nous chercher un gouvernement chrétien ? Partie 2 – La nécessité de la théocratie

Jésus ne revendique pas seulement l'autorité sur l'Eglise, mais aussi sur le ciel et la terre, ce qui inclut l'Etat. Les "nations" (y compris l'État) sont l'"héritage" et la "possession" de Jésus (Psaumes 2:8.) La question est donc de savoir comment il dirige l'État. Jésus a demandé aux Douze de littéralement "faire des disciples de toutes les nations" (μαθητεύσατε πάντα τὰ ἔθνη ἔθνη) et de le faire en "baptisant" et en "enseignant" (les deux participes présents complètent le verbe principal "faire des disciples".) Les disciples devaient enseigner à "tous" ce que Jésus leur avait ordonné. Qu'il soit explicite ou implicite, l'enseignement de Jésus devait guider les chrétiens dans la gestion d'un gouvernement civil. Le gouvernement civil est sous le règne de Jésus en tant que roi, et l'État doit être guidé par ses enseignements.

Apologétique, Articles, Christianisme, Foi et politique, Religion, Théologie, théonomie, Visions du monde

Devrions-nous chercher un gouvernement chrétien ? Partie 1 – Une critique de la doctrine [dite] réformée des Deux Royaumes

Une grande confusion règne aujourd'hui sur le rôle du gouvernement civil. Il en résulte une adhésion croissante à des idéologies telles que le socialisme, même parmi les chrétiens. Une grande partie de cette confusion est due à la négligence d'autres formes d'autorité gouvernementale, en particulier la famille et l'Église. Lorsque la famille et l'Église sont laissées de côté, les gens se tournent vers le gouvernement civil pour combler le vide, car ce gouvernement civil leur offre des services éducatifs, de bienfaisance, financiers et autres.

Articles, Foi et politique, Théologie, théonomie

Une vision du monde biblique sans la Bible. Comment cela est-il possible ? – Par Gary DeMar

Comme Kuyper et Henry Van Til avant lui, Meeter, qui affirme que la Bible "est le critère ultime par lequel l'État doit être guidé pour déterminer quelles lois il doit administrer" n'a jamais defini de méthodologie biblique. En fait, il n'a jamais cité un seul passage de l'Écriture pour défendre sa position, bien qu'il y ait de vagues références aux idéaux bibliques ! Lire Meeter, c'était comme lire un roman inachevé. L'avion n'avait toujours pas d'ailes.

Articles, Christianisme, Foi et politique, Le christianisme dans le monde, Théologie, théonomie

LA LOI DE DIEU (THÉONOMIE)

Étymologiquement, le mot théonomie vient du grec theo, Dieu, et nomos, norme ou loi. Théonomie signifie donc littéralement loi de Dieu. La doctrine biblique de la théonomie a été définie de différentes façons par ses nombreux théoriciens et systématiciens. Toutes ces différentes définitions de la théonomie pointent vers une même vérité cardinale : Le droit en vigueur dans tout gouvernement (civil ou autre) doit être entièrement et exclusivement tiré des Saintes Écritures, directement ou indirectement. La théonomie prône donc la réformation de la spiritualité, de la culture, de l’économie et du droit en les alignant sur la loi de Dieu révélée dans la Bible. Par conséquent, la théonomie est incompatible avec le polythéisme sociopolitique (appelé couramment multiculturalisme ou pluralisme religieux).