Articles, Elections présidentielles de 2020, Etats-Unis, L'État profond, Liberté d'expression, Médias et désinformation, Politique, Société

Le silence de Joe Biden sur les courriels de Hunter en dit long.

Agissant comme des mafieux qui ont fait vœu d'omerta au lieu de journalistes à la recherche de faits, la plupart des grands médias ont soit ignoré les articles du Post, soit fait des efforts évidents pour les discréditer. Plus flagrant encore, ces médias n'utilisent pas les rares occasions où M. Biden répond aux questions de la presse pour lui poser des questions sur les accords de Hunter ou les allégations de M. Bobulinski.