Antichristianisme, Articles, Ethique, Euthanasie, Société

VINCENT EST MORT, TUÉ PAR RAISON D’ÉTAT

Comme le dit ta maman, Vincent, tu n’avais pourtant besoin que de trois choses : de la nourriture, de l’eau, et beaucoup d’amour. Des maisons d’accueil spécialisées voulaient t’en donner et on te l’a refusé. Tu ne peux plus recevoir ce soir de nous que notre trop plein d’amour. On nous a conspués parce que nous étions pour beaucoup croyants. Faut-il que nous nous en justifions ? Car nous l’avons tous lu : « j’avais faim et vous m’avez donné à manger. J’avais soif et vous m’avez donné à boire. Et tout ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait ». Quelles que soient les croyances ou les non-croyances de tous ceux qui t’ont défendu, voilà la loi qui renferme toute notre humanité.