Articles, Ethique, Euthanasie, France, Politique, Société

Affaire Lambert : Il est certain que le gouvernement français sera condamné.

Quoi qu’il en soit, l’affaire est simple, et la politique ne devrait pas interférer : il s’agit seulement de faire respecter le droit international, et non pas de prendre position sur  l’euthanasie de Vincent Lambert. Il faut espérer que la CEDH ne fasse pas moins bien que le Comité des droits des personnes handicapées, et qu’elle fasse passer la justice avant la politique.

Articles, Droit, Islamophobie, L'Europe, Liberté d'expression, Liberté religieuse, Multiculturalisme, Politique, Société

«La CEDH reviendra-t-elle sur la condamnation d’une personne qui avait taxé Mahomet de pédophilie?»

Dans la décision E. S. contre Autriche du 25 octobre dernier, la CEDH avait tranché que la condamnation d'une personne qui avait taxé Mahomet de pédophilie n'enfreignait pas le droit européen des droits de l'homme. Le juriste Grégor Puppinck invite la Cour à rejuger l'affaire, sur demande de la requérante.

Articles, Droit, Islam, L'Europe, Politique, Politique internationale, Religion

Charia : une résolution importante au Conseil de l’Europe

L’APCE « s’inquiète grandement » du « fait que la charia, y compris des dispositions clairement contraires à la Convention, s’applique officiellement ou officieusement dans plusieurs États membres du Conseil de l’Europe, sur l’ensemble ou une partie de leur territoire ».

Articles, Droit, Fascismes, Géopolitique, Islam, Islamisation, L'Europe, Multiculturalisme, Parlement européen, Politique, Religion, Société, Terrorisme islamiste, Turquie

LES INITIATIVES EUROPÉENNES DE L’ECLJ CONTRE LA CHARIA

L’ECLJ soutient un projet de résolution qui sera discuté et voté à la prochaine session plénière de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, du 21 au 25 janvier. Le texte, dans son état actuel, rappelle l’incompatibilité de la loi islamique (charia), d’origine « révélée », avec la Convention européenne des droits de l’homme.

Articles, Droit, Islam, Islamisation, L'Europe, Liberté d'expression, Liberté religieuse, Multiculturalisme, Politique, Religion, Société

Charia : ce que révèle la décision de la CEDH

Grégor Puppinck analyse pour FigaroVox un arrêt de la CEDH rendu le 19 décembre dernier. Celui-ci pourrait, selon le juriste, ouvrir la porte à une application de la charia en marge du droit commun.

Avortement, Bioéthique, Déconstruction anthropologique, Droit, Ethique, Homosexualité et LGBT, Livres, Philosophie, Postmodernisme, Sexualité, Technologies et technicisme, Visions du monde

Droits de l’homme, que d’erreurs commet-on en votre nom !

Ce nouveau droit (ou pouvoir) à disposer de son corps est essentiel, car il est matriciel. Il sert à justifier des pratiques individuelles contraires à l'ancienne dignité ontologique, telles que la stérilisation, le changement de sexe, l'avortement ou encore le suicide. Le droit «à disposer de son corps» remplace progressivement le principe inverse d'indisponibilité du corps humain selon lequel nul ne peut agir contre son corps, même s'il y consent.

Avortement, Bioéthique, Déconstruction anthropologique, Droit, Ethique, Genre, Homosexualité et LGBT, Les Lumières, Livres, Philosophie, Postmodernisme, Sexualité

Les droits de l’homme dénaturé de Gregor Puppinck

Ce n’est d’ailleurs pas tant une critique qu’une vision de l’évolution actuelle et future de l’homme des droits de l’homme que je souhaite partager. Plus précisément, ce livre décrit le passage des « droits de l’homme » de 1948 aux « droits de l’individu » des vingt dernières années, puis aux « droits transhumains » actuellement en formation. Cette évolution reflète celle du rapport de l’homme à la nature. Alors que les droits de l’homme de 1948 reflétaient des droits naturels, l’affirmation de l’individualisme a généré de nouveaux droits antinaturels, tels que le droit à l’euthanasie ou à l’avortement, conduisant à leur tour à l’émergence de droits transnaturels qui garantissent aujourd’hui le pouvoir de redéfinir la nature, tels que le droit à l’eugénisme, à l’enfant, ou au changement de sexe. Plus profondément, cette évolution témoigne d’une transformation profonde de la conception de la dignité humaine qui tend à être réduite à la seule volonté individuelle, ou à l’esprit par opposition au corps, et qui envisage toute négation de la nature et des conditionnements comme une libération et un progrès. Finalement, ce livre montre comment les droits de l’homme actuels accompagnent le transhumanisme et œuvrent au dépassement de la démocratie représentative. Au-delà, je m’interroge sur ce qui en l’homme mérite d’être protégé, sur ce en quoi réside notre humanité

Déconstruction anthropologique, Ethique, Homosexualité et LGBT, Sexualité

La CEDH contre la liberté de conscience des maires

Un simple courrier, signé par un seul juge et sans justification: c'est ainsi que la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a déclaré irrecevable la requête introduite en 2015 par 146 maires et adjoints au maire refusant de célébrer des mariages entre personnes de même sexe. La presse a d'ailleurs été informée de cette décision avant même les requérants, ce qui montre bien le caractère politique de la décision en elle-même.