Articles, Christianisme, Education, Hérésies, Théologie

L’enseignement chrétien et l’erreur de l’épanouissement du moi – par Jean-Marc Berthoud

Le courant pédagogique qui domine notre siècle se fonde sur l’idée que l’éducation et l’instruction de la jeunesse doivent aboutir à ce que l’on appelle son « épanouissement »le plus complet. Un tel but, à première vue fort louable, est devenu un cliché rongé à la base par des erreurs dont on peut faire remonter la source jusqu’aux écrits de Jean-Jacques Rousseau. Ce dernier fait partie d’une tradition pédagogique généreuse mais optimiste à outrance, qui a d’autres ancêtres : Fénelon, Comenius et même certains pédagogues de la Renaissance, et parmi eux, Rabelais et Montaigne.