Articles, Christianisme, Déconstruction anthropologique, Ethique, Genre, La Bible et la science, Philosophie, Visions du monde

GNOSE ET ANDROGYNIE: LA RÉCURRENCE DE L’IDÉAL TRANSGENRE

Au vu d’une actualité en pleine mutation sociétale depuis quelques décennies, il semble que notre culture occidentale soit marquée par la recherche d’un Royaume supérieur, purifié des « scories » de la nature, et dans lequel les initiés ne sauraient pénétrer qu’à condition d’avoir aboli les frontières du genre afin de les remodeler à leur guise. Le grand bazar du genre est désormais ouvert à toute heure du jour et de la nuit, et l’on semble davantage se soucier de fixer les règles du marchandage autour des fripes qu’il exhibe, que de la qualité et la durabilité des produits qu’on y trouve.

Articles, Ethique, Genre, Homosexualité et LGBT, Liberté d'expression, Médias et désinformation, Sexualité, Société, Vidéos

Théorie du genre : la dernière dictature

Il s'agit d'une idéologie mortifère (je ne crois pas que l'on puisse faire plus explicite) qui cible directement les enfants, et a pour organe de propagande, entre autres, "l'éducation sexuelle" à l'école, créée également dans les officines Kinsey, et sponsorisée par l'organe "pédagogique" de ces officines, SIECUS, un "lobby pro-inceste" selon le Times Magazine.

Avortement, Bioéthique, Déconstruction anthropologique, Droit, Ethique, Genre, Homosexualité et LGBT, Les Lumières, Livres, Philosophie, Postmodernisme, Sexualité

Les droits de l’homme dénaturé de Gregor Puppinck

Ce n’est d’ailleurs pas tant une critique qu’une vision de l’évolution actuelle et future de l’homme des droits de l’homme que je souhaite partager. Plus précisément, ce livre décrit le passage des « droits de l’homme » de 1948 aux « droits de l’individu » des vingt dernières années, puis aux « droits transhumains » actuellement en formation. Cette évolution reflète celle du rapport de l’homme à la nature. Alors que les droits de l’homme de 1948 reflétaient des droits naturels, l’affirmation de l’individualisme a généré de nouveaux droits antinaturels, tels que le droit à l’euthanasie ou à l’avortement, conduisant à leur tour à l’émergence de droits transnaturels qui garantissent aujourd’hui le pouvoir de redéfinir la nature, tels que le droit à l’eugénisme, à l’enfant, ou au changement de sexe. Plus profondément, cette évolution témoigne d’une transformation profonde de la conception de la dignité humaine qui tend à être réduite à la seule volonté individuelle, ou à l’esprit par opposition au corps, et qui envisage toute négation de la nature et des conditionnements comme une libération et un progrès. Finalement, ce livre montre comment les droits de l’homme actuels accompagnent le transhumanisme et œuvrent au dépassement de la démocratie représentative. Au-delà, je m’interroge sur ce qui en l’homme mérite d’être protégé, sur ce en quoi réside notre humanité

Ethique, Genre

Une autre étude réfute les arguments LGBT

Des chercheurs israéliens du département de génétique moléculaire de l'Institut Weizmann ont effectué des recherches exhaustives qui révèlent plus de 1500 différences entre les hommes et les femmes - non seulement dans les organes reproducteurs, mais aussi dans les différences cardiaques, cérébrales et cutanées. OneNewsNow s'est entretenu avec Matt Barber de Christian Civil Rights Watch.