Articles, Avortement, Donald Trump, Etats-Unis, Ethique, Joe Biden, Politique

Le Président Biden signe un décret autorisant le financement mondial de l’industrie de l’avortement.

Par Stefano Gennarini

15 février 2021

Joe Biden

WASHINGTON D.C., le 29 janvier 2021. (C-Fam) Le Président Joe Biden a ordonné au Département d’État américain et à l’Agence américaine pour le développement international de financer l’industrie mondiale de l’avortement.

Cet après-midi, le Président Biden a signé un décret abrogeant la politique de protection de la vie dans la politique globale de protection de la santé, connue sous le nom de Politique de Mexico, de son prédécesseur Donald J. Trump. Cette politique interdisait aux groupes étrangers de l’industrie de l’avortement de recevoir l’aide des Etats-Unis à l’étranger pour la santé et le contrôle des naissances.

Le décret de Biden dirige donc concrètement les impôts des contribuables américains vers les géants internationaux comme la Fédération de planning familial, Marie Stopes international et des centaines d’institutions étrangères qui promeuvent l’avortement dans l’ensembles des pays en voie de développement, allant jusqu’à militer pour enlever toute protection à l’enfant à naître.

Dans un éditorial sur “Ms”, un magazine féministe en ligne, Anu Kumar, qui dirige l’organisation IPAS qui est le chef de file de l’industrie de l’avortement, s’est félicitée de ‘l’avancée majeure vers l’extension de l’accès à l’avortement à l’étranger” que cela constitue. L’IPAS est spécialisée dans la fourniture de matériel pour l’avortement et l’élaboration de systèmes de santé dédiés à la mise en oeuvre des avortements.

”Ces géants de l’industrie de l’avortement n’ont aucune honte à faire avancer leur cause radicale dans des pays et des cultures profondément pro-vie”, déclarait Mallory Quigley, la vice- présidente de la communication de SBA-List à “Friday Fax”. Selon Mme Quigley, il est probable que Biden réintroduise le financement fédéral pour le Fond de soutien aux populations de l’ONU. SBA indique que l’agence promeut l’avortement au niveau international et soutient “la politique chinoise brutale de limitation des naissances qui comprend l’avortement imposé.”

Ce matin, dans un communiqué de presse, la Maison Blanche a annoncé que le décret protègerait et étendrait l’accès à “la santé reproductive globale” et promouvrait “les droits et la santé sexuels et reproductifs” aux Etats Unis et partout dans le monde. Cette terminologie est généralement utilisée par l’industrie de l’avortement dans les politiques et les programmations de l’ONU destinées à promouvoir l’avortement.

La politique de protection de la vie incluse dans l’Aide de santé mondiale du Président Trump a renommé, relancé et étendu la Politique de Mexico à toute la santé mondiale y compris au financement du SIDA.

Cette politique, qui fut d’abord annoncée en 1984 par le président Donald Reagan, interdit à tout organisme réalisant et faisant la promotion de l’avortement dans les programmes de contrôle des naissances de recevoir l’aide américaine à l’étranger. Les Présidents Clinton et Obama ont annulé cette politique lors de leur prise en fonction.

Le Président Donald J. Trump a relancé la Politique de Mexico dès son premier jour en fonction. Il a également étendu la Politique pour atteindre quelques 9 milliards de dollars annuels d’aide américaine pour la santé à l’étranger, prenant en compte la manière dont les groupes de l’industrie de l’avortement avaient diversifié leurs sources de financement. Originellement, la Politique ne concernait que 600 millions de dollars d’aide américaine pour les programmes de contrôle des naissances à l’étranger.

La Politique du Président Trump était populaire parmi les Américains. Selon un sondage des maristes publié hier, 77 % des américains sont soit “opposés”, soit “fortement opposés” à l’utilisation des dollars des contribuables pour soutenir l’avortement au niveau international.

La politique de Trump a également été très largement acceptée par le planning familial et les groupes oeuvrant pour la santé mondiale. Malgré des accusations selon lesquelles la politique désorganise l’accès au contrôle des naissances et à la santé globale, 8 seulement des 1340 bénéficiaires de dons et 47 des sous-bénéficiaires ont rejeté la politique et refusé le financement américain selon les études officielles de la politique menée par le Département d’État et l’Agence pour le développement international.

Même sans la Politique de Mexico, une loi fédérale, connue sous le nom d’amendement Helm, interdit l’utilisation de fonds américains pour la réalisation ou la promotion de l’avortement. Mais la loi n’empêche pas les associations pour l’avortement de recevoir des fonds pour offrir soin et contrôle des naissances.

Le décret signé aujourd’hui engage aussi le Secrétariat pour la Santé et les Services Humains à examiner toute règle pro-vie mise en place par l’administration Trump dans les programmes “Titre X” dans le but de les abroger.

Source : https://c-fam.org/friday_fax/le-president-biden-signe-un-decret-pour-le-financement-mondial-de-lindustrie-de-lavortement/

Article originellement publié le 29 janvier 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.