Articles, Donald Trump, Elections présidentielles de 2020, Etats-Unis, Politique

Déclaration conjointe du DOJ, du DOD, de la DHS, du DNI, du FBI, de la NSA et de la CISA sur la garantie de sécurité des élections 2020

Un an avant les élections présidentielles américaines de novembre 2020, soit le 5 novembre 2019, avait été faite une déclaration conjointe du ministère de la justice (DOJ), du ministère de la défense (DoD), du ministère de la sécurité intérieure (DHS), de la Direction du renseignement national (DNI), du FBI, de l’Agence de la sécurité nationale (NSA) et de l’Agence de la sécurité pour la cybersécurité et les infrastructures (CISA) sur la garantie de sécurité des élections 2020.

Déjà, à cette époque, les responsables de ces grandes agences américaines avaient annoncé que les adversaires des États-Unis, soit la Russie, la Chine et l’Iran, allaient tenter d’interférer dans les élections américaines.

Le procureur général William Barr, le secrétaire à la Défense Mark Esper, le secrétaire par intérim de la sécurité intérieure Kevin McAleenan, le directeur par intérim du renseignement national Joseph Maguire, le directeur du FBI Christopher Wray, le commandant du cybercommandement américain et directeur de la NSA, le général Paul Nakasone, et le directeur de la CISA Christopher Krebs, avaient publié la déclaration conjointe suivante :

Dans un niveau de coordination sans précédent, le gouvernement américain travaille avec les 50 états et territoires américains, les responsables locaux et les partenaires du secteur privé pour identifier les menaces, partager largement les informations et protéger le processus démocratique. Nous restons fermes dans notre engagement à partager rapidement des informations opportunes et exploitables, à assurer un soutien et des services, et à nous défendre contre toute menace à notre démocratie.

Nos adversaires veulent saper nos institutions démocratiques, influencer l’opinion publique et influer sur les politiques gouvernementales. La Russie, la Chine, l’Iran et d’autres acteurs malveillants étrangers chercheront tous à interférer dans le processus de vote ou à influencer la perception des électeurs. Les adversaires peuvent essayer d’atteindre leurs objectifs par divers moyens, notamment des campagnes sur les réseaux sociaux, la direction d’opérations de désinformation ou la conduite de cyberattaques perturbatrices ou destructrices contre les infrastructures étatiques et locales.

Force est de constater que le discours de bien des responsables d’agences gouvernementales a changé depuis, alors que Donald Trump dénonce les fraudes électorales. L’attitude de volte-face à 180° de certains hauts responsables gouvernementaux, ainsi que des Démocrates et des médias est choquante, et démontre un biais hautement partisan et suspect qui contraste avec leur insistance, pendant près de quatre ans, sur le fait, dont la fausseté a été montrée par la suite, que la Russie a interféré dans les élections présidentielles de 2016.

Source : https://www.cisa.gov/news/2019/11/05/joint-statement-doj-dod-dhs-dni-fbi-nsa-and-cisa-ensuring-security-2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.