Antichristianisme, Articles, Avortement, Christianisme, Conservatisme, Crise de la Covid-19, Déconstruction anthropologique, Donald Trump, Droit, Elections présidentielles de 2020, Etats-Unis, Ethique, Fascismes, Foi et politique, Homosexualité et LGBT, Joe Biden, L'État profond, Les Lumières, Multiculturalisme, Persécution des chrétiens, Philosophie, Politique, Postmodernisme, progressisme, Sexualité, Socialisme et marxisme, Société, théonomie, Visions du monde

Purge chrétienne envisagée sous l’administration Biden/Harris

Par Leo Hohmann

23 décembre 2020

Note de La Lumière :

Comme nous nous efforçons de le montrer sur notre site Internet, les présentes élections présidentielles américaines chaotiques sont placée sous le signe d’une lutte féroce entre le christianisme et le marxisme, entre la liberté et la tyrannie. Le vitriol antichrétien est propagé par la gauche démocrate radicale et prit son essor sous les deux mandats du président Barack Hussein Obama, lorsqu’il remit en cause les fondements bibliques des États-Unis en s’attaquant à la légistique théonomiste et à l’équité commune de la tradition réformée en posant les questions rhétoriques suivantes et par beaucoup d’autres allégations malicieuses :

« Quels passages des Saintes Écritures devraient guider notre politique publique ? Devrions-nous prendre le Lévitique, qui suggère que l’esclavage est acceptable et que manger des crustacés est une abomination ? Ou pourrions-nous prendre le Deutéronome, qui suggère de lapider son enfant s’il s’écarte de la foi ? » C’est par ces  questions que Barack Obama officialisa son hostilité à la pertinence juridique de la Bible dans une allocution prononcée à l’occasion d’un événement organisé par le ministère marxiste pseudo-évangélique Sojourners à Washington le 26 juin 2006.

Bien que cet assaut frontal contre la légitimité politique des valeurs chrétiennes émane des plus hautes sphères de l’ultra-progressisme postmoderne, le raisonnement qu’il véhicule n’est en rien exceptionnel, hélas ! En ce début de XXIème siècle, la plupart des chrétiens occidentaux, y compris ceux portant l’étiquette « conservateur » ou « droitiste », ont un rapport très ambivalent aux principes légaux édictés dans l’Ancien et le Nouveau Testaments. À vrai dire, de manière généralisée, l’on observe un décalage majeur entre le discours politique évangélique contemporain (ou son absence) et la légistique protestante historique. En France, les chrétiens se sont alignés, presque universellement sur les discours socialo-marxistes et gnostiques des athées, francs-maçons et « chrétiens » libéraux qui blâment les chrétiens fidèles à la Bible d’entraver le « progrès » d’un programme politique ténèbreux, et qui critiquent les chrétiens engagés en politique et soucieux de défendre les lois bibliques comme « cherchant le pouvoir », lesquels chrétiens sont étiquetés sous l’appellation  « droite chrétienne ». Le scientisme qui sous-tend la technocratie et le transhumanisme ne reconnaît que la vérité scientifique tout en excluant spécifiquement la vérité biblique comme étant mythique, infondée et dangereuse.

L’activité antichrétienne des états s’est épanouie pendant la grande panique de la pandémie de 2020 qui a été un coup d’accélérateur pour la mise en place forcée d’un nouvel ordre mondial liberticide, écologiste et collectiviste sous prétexte de crise sanitaire. Les églises sont fermées ou soumises à de fortes restrictions alors que les casinos, les Walmarts et les Costcos restent ouverts. Les églises qui ont défié ces ordres ont été accusées d’être des « super-propagateurs » du virus et accusées d’être « peu aimantes », insensibles, voire meurtrières. Tout montre un climat très délétère d’hostilité agressive contre le christianisme et sa manifestation politique dans la sphère publique. L’athéisme marxiste militant qui a opéré sa longue marche à travers les institutions est en voie de prendre le dessus aux États-Unis, menaçant ainsi de renverser le dernier rempart en Occident contre le marxisme mondial qui est déjà si prégnant en Europe devenue en fait l’union soviétique européenne. Par conséquent, nous réitérons notre appel à un vaste mouvement de prière. Le livre Se préparer au réveil en PDF vous est offert gratuitement pour vous stimuler à la prière pour ces temps critiques.


Wikimedia Commons, Andrew Ciscel.

Un groupe soutenu par des Démocrates du Congrès vantant une « Amérique laïque » a envoyé un document de 28 pages à l’équipe de transition de Biden lui conseillant de retirer les droits du premier amendement aux chrétiens qui défendent les positions bibliques traditionnelles sur le caractère sacré de la vie, le mariage, l’éducation et la famille nucléaire.

Le groupe, se faisant appeler les Secular Democrats of America, a envoyé la lettre à l’équipe de Biden sous le titre « Rétablissement de la laïcité constitutionnelle et du pluralisme patriotique à la Maison Blanche : préparé exclusivement par les démocrates laïques d’Amérique PAC pour l’équipe de transition du président élu Joe Biden et de la vice-président élue Kamala Harris. »

Le document, présenté par les représentants démocrates Jamie Raskin (Maryland) et Jared Huffman (Californie), et approuvé par le représentant démocrate Jerry McNerney (Californie), déclare qu’une nouvelle administration Biden doit « éduquer le public américain », en particulier ceux identifiés comme étant de la « droite religieuse », sur la nécessité de garder pour eux leur « dogme religieux ». Le document appelle à une purge des conservateurs sociaux à tous les niveaux du gouvernement, les qualifiant de « nationalistes blancs » et de « théoriciens du complot ».

« Ils n’ont pas de problème avec les églises, ils ont un problème avec les églises conservatrices qui ont voté pour Donald Trump »,


a déclaré à LeoHohmann.com Brannon Howse, un animateur de radio conservateur qui a diffusé une émission sur le document lundi soir.

« Et certaines des personnes qui en font la promotion sont des membres de la communauté néo-évangélique de gauche. »

Il a déclaré que les Démocrates vengeurs dressaient des listes d’ennemis et visaient la communauté catholique traditionnelle ainsi que la communauté protestante évangélique conservatrice – deux groupes qui ont voté en masse pour Donald Trump.

« Tant que vous enseignez une religiosité socialiste progressiste de gauche, tout ira bien, mais si vous prêchez quoi que ce soit qui soit enveloppé dans un système de valeurs judéo-chrétien, ils vous poursuivront »,

a déclaré Howse.

« Ils disent à Biden de ne pas utiliser le terme judéo-chrétien. Ils n’aiment pas ce terme. »

Le document déclare :

« L’enchevêtrement constant de la religion et du gouvernement – promu par la droite religieuse et intensifié par l’administration Trump – va bien au-delà des questions brûlantes de « guerre culturelle » comme l’avortement et la contraception. Il imprègne tous les aspects de la politique gouvernementale – soins de santé, enseignements public et privé, politique étrangère, politique fiscale, politique environnementale, politique militaire, et plus, qui seront tous traités dans ce document.« 

Il poursuit en soutenant les réponses gouvernementales les plus draconiennes au virus COVID-19 et au changement climatique, ce qui ressemble étrangement à la « Grande remise à zéro » proposée par le Forum économique mondial de l’ordre économique et social mondial [il s’agit d’un plan pour remplacer le capitalisme de la libre entreprise avec un type de dictature scientifique dirigée par des technocrates non élus.]

Le document reproche au président Trump de ne pas avoir suivi toutes les règles arbitraires et en constante évolution émanant de l’Organisation mondiale de la santé et des « experts » comme le Dr Anthony Fauci :

« Les décisions politiques qui devraient être guidées par la science et les faits – sur des questions allant du changement climatique à l’éducation sexuelle complète en passant par le financement fédéral de la recherche sur les cellules souches – ont été faussées ou entièrement bloquées par de puissants groupes d’intérêts religieux et davantage sapées à chaque tournant par l’administration Trump. Il n’y a pas d’exemple plus grave que la mauvaise gestion meurtrière par cette administration de la pandémie mondiale de la COVID-19, qui a causé la mort de centaines de milliers d’Américains. Le mépris de la science et le mépris de l’expertise scientifique atteignent un niveau record dans cette administration de penseurs magiques et de théoriciens du complot, mais ces distorsions politiques n’ont pas commencé avec l’administration Trump et ne se termineront pas sans une action délibérée pour restaurer des méthodes et jugements fondés sur une politique rationaliste, scientifique et pragmatique. Nous pensons que le moment est venu de plaider pour la relance d’une approche jeffersonienne de la gouvernance qui favorise la raison, la science et les faits, et de démêler la politique gouvernementale de l’influence des intérêts religieux sectaires qui sont devenus dangereusement ancrés à tous les niveaux du gouvernement. »

Qualifier les vues chrétiennes traditionnelles de « suprémacisme blanc »

Trevor Loudon, un auteur et cinéaste spécialisé dans les mouvements révolutionnaires communistes à travers l’histoire, a décrit ce document dans une interview lundi avec Howse sur Worldview Weekend TV comme « un conseil donné à Joe Biden et Kamala Harris, dont les auteurs espèrent qu’ils seront respectivement le président et la vice-présidente, à essentiellement sévir contre la liberté religieuse dans ce pays. »

Le document diabolise les chrétiens conservateurs vus comme des ennemis de l’État, les assimilant aux « nationalistes blancs » et au « suprémacisme blanc », ce qui, à gauche, est un nom de code pour désigner le fascisme méritant une rétribution extrême, et les ostracisant pour les extraire de la société.

Le document déclare :

« Nous vous exhortons à ne pas sous-estimer la force institutionnelle de ce que nous appelons (de manière interchangeable) dans ce document le « mouvement nationaliste chrétien » ou la « droite religieuse » … Son programme extrême et sectaire est constamment exposé sous l’administration Trump-Pence. Son idéologie politique est antidémocratique et antiscientifique. Il masque systématiquement le suprémacisme blanc. »

Loudon a déclaré à Worldview TV que cela pourrait être interprété comme une recommandation d’envoyer des chrétiens conservateurs dans des camps de rééducation.

« Eh bien, il s’agissait manifestement de rééduquer et de reprogrammer les personnes qui ont un point de vue chrétien traditionnel »,

a déclaré Loudon
« De leur point de vue, ce sont des gens dangereux. Ils sont racistes, nationalistes et ils ont vraiment besoin d’être reprogrammés et des programmes doivent être développés pour faire cela, pour les déprogrammer. »

Loudon, qui a passé des décennies à étudier les discours, les journaux, les articles et les livres publiés par les gauchistes radicaux, dit que lorsque la gauche dit qu’elle va « vous annuler le lavage de cerveau », ce qu’elle dit vraiment, c’est qu’elle veut vous laver le cerveau par leur façon de penser.

« C’est un document dont les communistes seraient fiers. Il est rédigé de la même manière que ce que j’ai lu dans la presse communiste »,


a déclaré Loudon.

« Ils utilisent certains termes ambigus dont vous pouvez comprendre le sens, et c’est très, très effrayant. »

Se préparer à une révolution culturelle maoïste ?

Pourtant, ce document trouvera sans aucun doute une oreille réceptive dans le camp de Joe Biden, qui a déjà été infiltré par des sympathisants communistes soutenant la Chine. L’une de ces personnes est Anita Dunn, que Joe Biden a embauchée l’été dernier pour être la principale conseillère en stratégie. Un enregistrement audio existe sur lequel l’on peut entendre Anita Dunn dire que son philosophe politique préféré est le président Mao Tse Tung, le père du communisme chinois qui était responsable du lancement de la Révolution culturelle chinoise qui a brutalement forcé le peuple chinois à se soumettre à ses politiques strictes liberticides, anti-Dieu, antireligion qui ont effacé le christianisme de la vie publique et ont intronisé l’État comme le seul et unique dieu acceptable dans ce pays.

Bien qu’ils ne se disent pas communistes, les Démocrates radicalisés prévoient de lancer une révolution culturelle similaire en Amérique si Biden arrive au pouvoir, a déclaré Loudon.

« Le Parti démocrate est maintenant un parti marxiste »,


a déclaré Loudon.

« Ce document vise le principal ennemi des marxistes dans ce pays, qui est le christianisme traditionnel. C’est très, très clair. »

Parmi les auteurs se trouvent le représentant démocrate Jamie Raskin, fils de Marcus Raskin, le fondateur de l’Institute for Policy Studies, qui, selon Loudon, a des liens avec les Soviétiques depuis les années 1970.

« Jamie Raskin a des relations de longue date avec les socialistes démocrates d’Amérique, il a écrit pour leur publication, et il est ce que j’appelle un « communiste avec un petit c », ce qui signifie qu’il n’est pas en fait membre du Parti communiste, mais qu’il est un sympathisant et un collaborateur d’une organisation néocommuniste. »

Un autre auteur est le représentant démocrate Jared Huffman de Californie, membre du Congressional Progressive Caucus, qui a été établi par le sénateur socialiste Bernie Sanders. Le représentant Jerry McNerney est également listé comme co-auteur.

Le document appelle Biden à apporter les modifications suivantes :

  • Éliminer le soutien du gouvernement à tous les centres de grossesse en situation de crise et à tous les programmes d’éducation sur l’abstinence dans les écoles.
  • Refuser la liberté d’expression et la liberté religieuse à des Américains ciblés en fonction de leurs croyances religieuses.
  • Inciter les états à priver les parents de toutes les exemptions non médicales aux vaccinations obligatoires pour les enfants dans les écoles ou les garderies.
  • Supprimer la devise « In God We Trust » de la monnaie américaine.
  • Abroger la loi sur la restauration de la liberté religieuse – Religious Freedom Restoration Act (RFRA).
  • Annuler et remplacer les protections fédérales de la liberté religieuse
    du ministère de la justice de Trump.
  • Nommer un procureur général qui soutiendra les gouverneurs dont les ordres exécutifs relatifs à l’état d’urgence lié à la COVID-19 restreignent les rassemblements dans les lieux de culte.
  • Inverser les politiques de l’administration Trump qui ont permis aux entrepreneurs confessionnels financés par le gouvernement de fournir des services d’adoption et de placement familial et de travailler avec le Congrès pour adopter la loi Every Child Deserves a Family Act.
  • Financer pleinement et de manière robuste l’éducation sexuelle « complète », ce qui, pour les gauchistes, signifie encourager les enfants en âge de fréquenter l’école primaire et secondaire à se déclarer porteurs de l’une des dizaines d’identités de genre non biologiques inventées et à apprendre à s’engager dans diverses formes déviantes de sexualité.
  • Travailler avec les gouverneurs pour éduquer et combattre le Project Blitz et encourager l’introduction de la loi Do No Harm au niveau de l’État. [Project Blitz est un groupe de lobbying pro-famille décrit par les Démocrates laïques comme « un effort coordonné des nationalistes chrétiens pour injecter la religion dans l’éducation publique, attaquer les soins de santé reproductive et saper l’égalité des LGBTQ en utilisant une définition déformée de la « liberté religieuse ».]
  • Le document dit à Joe Biden : « Nous vous exhortons à éviter d’invoquer l’expression « valeurs judéo-chrétiennes », car elle a été bombardée par la droite religieuse pour faire avancer un programme qui a le vernis de l’inclusivité, mais qui sape en fait la liberté religieuse et la tolérance et ne représentent pas des dizaines de millions d’Américains implicitement exclus de sa formulation.

Parmi ceux qui approuvent le document dans le cadre du Congressional Free Thought Caucus figurent les membres suivants du Congrès, tous représentants démocrates :

  • Jared Huffman (coprésident et membre fondateur),
  • Jamie Raskin (coprésident et membre fondateur),
  • Dan Kildee, du Michigan (membre fondateur),
  • Jerry McNerney (membre fondateur),
  • Don Beyer Jr, Virginie,
  • Sean Casten, Illinois,
  • Steve Cohen, Tennessee,
  • Pramila Jayapal, Washington,
  • Hank Johnson, Géorgie,
  • Zoe Lofgren, Californie,
  • Eleanor Holmes Norton, déléguée sans droit de vote de D.C.,
  • Mark Pocan, Wisconsin,
  • Rashida Tlaib, Michigan,
  • Susan Wild, Pennsylvanie.

Rashida Tlaib s’est enveloppée d’un drapeau palestinien le soir des élections 2018, puis a fait une diatribe en jurant à son jeune fils que, en ce qui concerne Trump, « nous allons destituer ce fils de p_te. »

Steve Cohen a des liens avec le Memphis Socialist Party USA et avec des membres de Liberation Road, une organisation communiste pro-chinoise. Il s’est rendu à Cuba en 2011.

« Il s’agit d’un document influencé par les socialistes démocrates d’Amérique. C’est marxiste dans l’âme »,


a déclaré Loudon.

Vous pouvez voir dans le dépliant ci-dessous que les Secular Democrats of America prêchaient leur message haineux et diviseur avant les élections, calomniant les chrétiens qui ont des opinions conservatrices dominantes dans le cadre d’une théorie du complot de « suprémacistes blancs ».

Le document envoyé à Joe Biden identifie explicitement la « droite religieuse » – des Américains qui ont toujours été conservateurs, qui ont élu Ronald Reagan en 1980 et Donald Trump en 2016.

« Cela vise directement la droite religieuse pour une raison et une seule, ils détestent leur politique »,


a déclaré Loudon.

« Du point de vue de la gauche, du point de vue communiste, ils contrôlent Hollywood, ils contrôlent le système éducatif, les médias, la plupart de nos institutions ; la seule chose qu’ils ne contrôlent pas, ce sont les chrétiens conservateurs croyant à la Bible. Ils ont voté pour Ronald Reagan et ils ont voté pour Donald Trump. »

Ce sont ces mêmes conservateurs chrétiens qui ont été considérés comme ayant bloqué le couronnement d’Hillary Clinton en tant qu’héritière légitime de Barack Obama.

« Elle était censée achever la transformation communiste de l’Amérique et ces chrétiens sont sortis et ont voté pour Donald Trump »,


a déclaré Loudon.

Ils se sont présentés pour Trump en 2020, en nombre record [Trump a été le premier président sortant de l’histoire américaine à avoir reçu plus de votes lors de son second tour et pourtant il n’aurait pas été réélu.]

« Ainsi, la gauche comprend qu’elle doit dominer le christianisme, le supprimer, ou le pervertir en l’orientant dans sa propre direction »,


a déclaré Loudon.

Clinton a déclaré pendant sa campagne de 2016 que les gens ayant « des croyances religieuses et culturelles profondes, des codes culturels et des préjugés structurels doivent être changés », un commentaire sectaire qui ne lui a valu aucune presse négative de la part des médias de l’établissement.

Joe Biden, en 2018, avait appelé le même corps de croyants, ceux qui ont voté pour Trump, la « lie de la société ».

Leur stratégie appelle à redéfinir les églises conservatrices et les chrétiens comme des « nationalistes blancs » et à les cibler dans les attaques dans les médias, sur les réseaux sociaux, et en cristallisant férocement le ministère fédéral de la justice contre ces ennemis déclarés.

Tous les chrétiens qui aiment leur pays, Dieu et la Constitution seront visés. Les églises noires et les pasteurs noirs ne seront pas épargnés.

« Même si vous êtes noir, vous pouvez être un « nationaliste blanc » aux yeux de ces gens et vous êtes un danger pour la société »,
a déclaré Loudon.

« Vous résidez dans un pays dont la Déclaration d’indépendance dit que vos droits viennent de Dieu, vous croyez aux frontières, à la liberté, mais si vous y croyez selon ces gens, vous êtes un ennemi de l’État. »

« Si vous croyez cela, vous devez être arrêté, reprogrammé et mis hors circuit. »

L’organisation des Démocrates laïques d’Amérique publie sur son site Internet une liste d’élus athées et humanistes qui soutiennent son programme d’effacement de tous les vestiges du christianisme de la vie publique, depuis le niveau fédéral jusqu’aux niveaux étatique et local.

Faire des listes et les vérifier deux fois

Loudon a déclaré que les marxistes sont historiquement « très efficaces pour identifier leurs ennemis ».

« Regardez n’importe quelle révolution communiste dans l’histoire et ils ont toujours des listes, de ceux qu’ils doivent poursuivre, de ceux qui étaient leurs ennemis, de ceux qu’il faut faire taire, arrêter, exécuter. Les marxistes considèrent la révolution comme une science, ils sont très méthodiques »,

a-t-il dit.

« Et ils ont toujours des listes.

Et au sommet de cette liste se trouve le christianisme traditionnel.  Pourquoi ? Parce qu’il honore une autorité supérieure à l’État.

« Ces gens sont des marxistes laïques »,

a déclaré Loudon.

« Leur propre religion est l’État. Ils ne veulent pas de concurrence. Ils sont absolument antithétiques à la religion. Vous voyez cela en Californie. Ils ont fermé des églises mais les clubs de strip-tease et les casinos sont toujours ouverts. »

Loudon a mis les chrétiens au défi de se préparer à l’administration la plus antichrétienne de l’histoire si Biden était inauguré et les a exhortés à ne pas abandonner leurs droits du premier et du deuxième amendements sans lutter.

« Tout le monde devrait être préparé parce que le gouvernement viendra pour vous si ces gens arrivent au pouvoir. Ils viennent pour supprimer vos libertés, et la meilleure garantie d’une société libre est une société de protection armée. Gardez votre deuxième amendement… Ce n’est pas comme si la gauche détestait les armes à feu. Ils veulent juste un monopole sur les armes à feu. Si un millier de personnes ont des armes et un million de personnes n’en ont pas, qui va gagner ce combat ? »

Source :

https://leohohmann.com/2020/12/16/democrat-document-surfaces-demanding-biden-clamp-down-on-conservative-christians-remove-them-from-public-office-and-re-educate-trump-voters/


A propos de l’auteur

Leo Hohmann
Leo Hohmann est un journaliste d’investigation vétéran et un auteur dont le récent livre Stealth Invasion a été classé parmi les dix meilleurs livres d’Amazon.com sur les politiques d’immigration durant la majeure partie de l’année 2017. Il a consacré plusieurs décennies à mener des recherches et à écrire sur l’éducation, l’immigration, la criminalité, la politique et la religion. Ses articles ont été publiés sur WND.com, Frontpage Magazine, Jihad Watch, the Drudge Report, Canon 212, TheReligionOfPeace.com et sur de nombreux autres sites Internet et publications. M. Hohmann a été interviewé par des dizaines d’animateurs de radio locales et nationales, dont Laura Ingraham de Fox News, Daniel Horowitz du Conservative Review, Larry Elder, George Noory de Coast to Coast, John B. Wells de Caravan to Midnight et Jan Markell d’Olive Tree Ministries. Sa mission a toujours été de rapporter sans crainte des vérités sur les grands problèmes de notre temps et de relier les points, où qu’ils mènent. Il cherche également à faire état des problématiques dans leur contexte historique afin que ses lecteurs puissent saisir le sens profond des actualités du jour.

Articles recommandés :

10 réflexions au sujet de “Purge chrétienne envisagée sous l’administration Biden/Harris”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.