Articles, Donald Trump, Etats-Unis, Politique, Santé publique, Société

Mike Pompeo : le Président Donald Trump est « déterminé » à faire répondre le parti communiste chinois de l’épidémie du coronavirus.

Par Matthew Boyle

Publié le 7 juin 2020

Mike Pompeo

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré en exclusivité à Breitbart News que le président Donald Trump est « déterminé » à tenir le Parti communiste chinois pour responsable de la pandémie du coronavirus et qu’il étudiera les options sur la manière de le faire dans un avenir proche.

Pompeo, qui a rejoint Breitbart News samedi sur SiriusXM 125, la Chaîne Patriotique, pour une interview exclusive, a déclaré qu’il se coordonnait avec ses homologues du monde entier et travaillait avec le président sur le choix des « mécanismes précis » qui seront utilisés pour tenir la Chine responsable de la pandémie.

« Je ne veux pas m’avancer devant ce que le président Trump décidera en fin de compte, mais je pense que nous savons tous dans cette administration que nous devons nous assurer que quelque chose comme cela ne puisse plus jamais se reproduire »,

a déclaré M. Pompeo lorsqu’on lui a demandé comment les États-Unis allaient procéder pour que la Chine rende des comptes sur le coronavirus.

« Cela signifie la dissuasion. Cela signifie mettre en place des processus. Le président a déjà cessé de financer l’OMS afin que nous puissions évaluer la situation et déterminer quels éléments de l’OMS pourraient réellement fonctionner et lesquels ne fonctionnent pas, afin que nous puissions obtenir de bons résultats, assurer la sécurité des Américains et veiller à ce que cela ne se reproduise plus. Ensuite, il viendra un moment, un jour où nous évaluerons ce qu’il faut faire pour convaincre le Parti communiste chinois qu’il y a des coûts réels – des coûts réels – liés à ce genre de mauvaise conduite. Vous le savez – nous le disons tout le temps aux États-Unis, mais dans le monde entier aussi, nous devons demander des comptes aux nations. Je parle avec beaucoup de mes homologues dans le monde entier. Nous devons tenir les nations responsables des choses et des actions qu’elles entreprennent et qui créent des risques, et dans ce cas, ont créé d’énormes pertes de vie ici aux États-Unis. Le président Trump s’est engagé à le faire. [Concernant] Les mécanismes précis que nous choisirons. Je veux m’assurer qu’il sera pleinement informé pour prendre ces décisions ».

La communauté des services de renseignement américains a confirmé à l’unanimité que le coronavirus provenait de Wuhan, en Chine, et qu’il était originaire de cette ville. L’on ignore si le virus s’est échappé de l’Institut de virologie de Wuhan (WIV), un laboratoire que les États-Unis ont partiellement financéavec l’argent des contribuables américains par l’intermédiaire de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) des Instituts nationaux de la santé (NIH) ou d’un marché clandestin. Une déclaration du directeur par intérim du renseignement national il y a quelques semaines a confirmé que les responsables du renseignement américain pensent que le produit provient soit du laboratoire, soit du marché noir, mais qu’il provient bel et bien de Chine.

Dans cette interview exclusive, Pompeo a déclaré à Breitbart News que le Parti communiste chinois empêche les enquêteurs américains d’en savoir plus sur les origines du virus. Le manque de transparence du régime communiste, a-t-il noté, entrave les responsables de la santé publique dans leur recherche d’un vaccin ou d’autres traitements et a ralenti la réponse du monde à la pandémie. Il a ajouté que les efforts des États-Unis pour en savoir plus sur les origines du virus ne sont pas de nature politique, mais visent à aider les médecins du monde entier à lutter contre le Covid-19 et que la dissimulation de ces origines par le Parti communiste chinois nuit à ces efforts.

« Malheureusement, nous ne sommes pas beaucoup plus avancés qu’il y a des semaines et des semaines »,

a déclaré M. Pompeo lorsqu’on lui a demandé comment se déroulait l’enquête.

« Le Parti communiste chinois n’a cessé de tromper l’Occident et de lui refuser des informations. Nous avons demandé à plusieurs reprises que des équipes se rendent sur place et les aident à identifier l’origine du virus. Nous savons qu’il a commencé à Wuhan, mais nous ne savons pas d’où ni de qui, et ce sont des choses importantes. Vos auditeurs doivent savoir. Nous avons encore besoin de le savoir pour pouvoir déchiffrer le code de cette chose. C’est l’un des éléments clés qui a permis aux scientifiques et aux épidémiologistes de mettre au point des vaccins et des thérapies et de déterminer comment ils ont finalement été distribués dans le monde. Vous devez savoir où le patient zéro a commencé et comment il a été infecté. Pourtant, le Parti communiste chinois a tenté à chaque fois de gérer l’Organisation mondiale de la santé pour gérer le flux d’informations, pour punir les médecins qui voulaient en parler publiquement, pour saper les conceptions centrales de la transparence que chaque pays a la responsabilité de fournir. En conséquence, nous avons encore tant de questions sans réponse. Nous, les États-Unis, le monde, avons tant de questions sans réponse qui sont incroyablement importantes pour que nous puissions les traiter à l’avenir afin d’assurer la sécurité du peuple américain. Ce n’est pas politique. Cela ne vise pas à obtenir une victoire politique. Il s’agit plutôt d’obtenir les bons résultats en matière de santé et de sauver des vies dans le monde entier. »

De plus, Pompeo a déclaré que les Chinois savaient au moins en décembre – potentiellement dès novembre – quelle était la menace majeure que représentait le coronavirus et qu’ils ont caché cette information au reste du monde même en janvier. Si les Chinois avaient été plus transparents dès le début, et s’ils avaient été honnêtes, Pompeo a déclaré que l’aptitude du monde à faire face à la pandémie de coronavirus aurait été bien différente.

« Nous en savons beaucoup. Nous savons qu’en décembre au moins, peut-être plus tôt, le Parti communiste chinois a compris la menace qui se présentait »,

a déclaré Pompeo.

« Ensuite, nous avons observé leurs actions. J’ai parlé de certains d’entre ceux qui ont refusé de communiquer des informations au monde entier. Nous avons ensuite vu que lorsque les États-Unis ont pris la décision, lorsque le président Trump a pris la décision d’interdire les voyages entre les États-Unis et la Chine, nous avons vu la Chine crier contre cela et dire que nous ne devrions pas faire cela. Même s’ils avaient confiné Wuhan, ils n’avaient pas interdit les voyages dans le monde entier. C’est le genre de décisions qui, lorsqu’on les regarde, montrent clairement qu’elles ont créé un risque accru pour les personnes qui voyageaient encore dans le monde entier. Pourquoi ? Comme le Parti communiste chinois connaissait le risque de transmission, il permettait encore aux gens de voyager en dehors de la Chine alors qu’il avait confiné une grande ville à l’intérieur de son propre pays. Nous savons que tout cela est vrai et que s’ils avaient pris une série de décisions différentes au départ, le monde entier – pas seulement les États-Unis, mais le monde entier – aurait eu plus de temps pour se préparer et réagir à la pandémie qui s’est maintenant étendue à toute la planète ».

ÉCOUTEZ LE SECRÉTAIRE D’ÉTAT MIKE POMPEO SUR BREITBART NEWS :

Source : https://www.breitbart.com/politics/2020/05/16/exclusive-secretary-pompeo-president-trump-committed-to-holding-chinese-communist-party-accountable-for-coronavirus-pandemic/. Article original le 24 mai 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.