Articles, Christianisme, Etats-Unis, Foi et politique, Le christianisme dans le monde, Politique, Religion

Proclamation pour un jour d’humiliation nationale de jeûne et prière par Abraham Lincoln

PROCLAMATION

POUR UN JOUR

D’HUMILIATION NATIONALE

DE JEUNE ET DE PRIERE

PAR LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE

Abraham Lincoln

« Attendu que le sénat des Etats-Unis reconnaît avec dévotion l’autorité suprême et le juste gouvernement du Dieu tout-puissant, dans toutes les affaires des hommes et des nations, il a demandé au président de désigner et de mettre à part un jour de prière nationale et d’humiliation.
Attendu qu’il est du devoir des nations et de tous les hommes de reconnaître leur dépendance envers la toute-puissance de Dieu, et de confesser leurs péchés et leurs transgressions avec un chagrin humble, assurés cependant que la véritable repentance amènera la miséricorde et le pardon, et de reconnaître la sublime vérité annoncée dans les Ecritures saintes et prouvée par toute l’histoire, que seules les nations dont l’Eternel est le Dieu sont bénies.
Attendu que nous savons que, par sa loi divine, les nations comme les individus sont sujets aux châtiments et à la punition dans ce monde, ne devrions-nous pas craindre, avec raison, que l’affreuse calamité de la guerre civile, qui dévaste notre pays en ce moment, ne soit une punition infligée pour nos péchés de présomption afin de provoquer une réforme nécessaire pour le peuple tout entier? Nous avons été les récipients des libéralités du ciel. Nous avons été gardés ces dernières années dans la paix et la prospérité. Nous avons prospéré en nombre, en richesse et en puissance comme aucune autre nation, mais nous avons oublié Dieu. Nous avons oublié la main de grâce qui nous avait gardés dans la paix et qui nous avait multipliés, enrichis et fortifiés; nous avons imaginé, dans notre vanité et la fausseté de nos cœurs, que toutes ces bénédictions venaient de quelque sagesse et vertu supérieure que nous posséderions. Grisés par ce succès ininterrompu, nous sommes devenus trop imbus de nous-mêmes pour sentir la nécessité de la grâce qui rachète et qui garde, trop fiers pour prier le Dieu qui nous a créés! Il nous incombe donc de nous humilier devant sa majesté offensée, de confesser les péchés de notre nation et de prier pour obtenir la clémence et le pardon.
Ainsi, conformément à cette demande et en plein accord avec l’avis du sénat, je désigne par cette proclamation et mets à part le jeudi 30 avril 1863 comme jour d’humiliation nationale, de jeûne et de prière. Je demande donc à toutes les personnes de s’abstenir en ce jour de leurs occupations habituelles et de s’unir dans les lieux de culte et dans leurs maisons respectives pour faire de ce jour un jour saint pour le Seigneur et consacré à l’humble accomplissement des devoirs religieux propres à cette occasion solennelle.
Tout cela accompli, dans la sincérité et la vérité, appuyons-nous humblement sur l’espérance que nous donnent les divines Ecritures que le cri de la nation sera entendu en haut et qu’il y sera répondu par des bénédictions; non seulement par le pardon des péchés de la nation, mais également par le retour à l’unité et à la paix comme dans le passé pour notre pays divisé et souffrant.
En témoignage de cela, j’ai signé de ma main et apposé le sceau des Etats-Unis.
Fait à Washington ce trente mars de l’an de grâce mille huit cent soixante-trois de la quatre-vingt-septième année de l’indépendance des Etats-Unis. »

ABRAHAM LINCOLN
Par le Président WILLIAM H. SEWARD, secrétaire d’Etat.
_________________________________________

Derek Prince

La proclamation ci-dessus est conservée à la bibliothèque du Congrès dans l’appendice N° 19 du volume 12 de l’intégralité des statuts des Etats-Unis. Elle a été instaurée par une résolution du sénat des Etats-Unis et a été officiellement faite par Abraham Lincoln en tant que président le 30 mars 1863.
Son message contient deux thèmes qui méritent toute notre attention.
Tout d’abord, la proclamation reconnaît les bénédictions uniques accordées aux Etats-Unis et suggère que celles-ci ont amené une attitude de fierté et d’autosuffisance qui sont la cause d’une grave crise nationale. Certaines expressions utilisées pourraient s’appliquer avec la même force à la situation de la nation aujourd’hui: « Nous avons prospéré en nombre, en richesse et en puissance comme aucune autre nation […] Nous avons imaginé dans la vanité et la fausseté de nos cœurs que toutes ces bénédictions venaient de quelque sagesse ou vertu supérieure que nous posséderions […] Nous sommes devenus trop imbus de nous-mêmes, trop fiers pour prier le Dieu qui nous a créés! »
Ensuite, la proclamation reconnaît sans équivoque « la puissance supérieure de Dieu » dans les affaires des hommes et des nations. Ce qui indique qu’au-delà des forces politiques, économiques et militaires de l’histoire, des lois divines sont à l’œuvre; en reconnaissant et en se soumettant à ces lois, une nation peut changer sa destinée, écartant le désastre qui menace pour regagner la véritable paix et la prospérité. La proclamation met particulièrement en avant une façon spécifique et concrète dont une nation peut invoquer « la puissance supérieure de Dieu », c’est-à-dire par l’unité dans la prière et le jeûne.
L’auteur de cette proclamation, Abraham Lincoln, est en général considéré à la fois par les Américains et par le reste du monde comme le président américain le plus sagace et le plus éclairé. C’était un homme avec une foi sincère et des convictions profondes, mais qui n’a jamais fait partie d’une dénomination chrétienne. Il ne pouvait en aucun cas être considéré comme irrésolu ou extrême dans ses vues religieuses. De plus, cette proclamation n’est pas seulement le fruit des convictions personnelles de Lincoln; elle est le résultat d’une résolution de tout le sénat des Etats-Unis.
Comment pouvons-nous estimer les profondes convictions unanimes d’hommes de cette trempe? Les considérerons-nous comme hors de propos et dépassées? Ce serait préjuger sans réfléchir.
Nous devons plutôt accorder une attention honnête et attentive à cette proclamation et aux questions qu’elle soulève. Existe-t-il une puissance divine qui gouverne les destinées des nations? Peut-elle vraiment être invoquée dans la prière et le jeûne?
Ce livre est consacré à l’étude de cette question. Une réponse nous est donnée de quatre sources principales: l’enseignement des Ecritures, les événements de l’histoire mondiale pendant et après la Seconde Guerre mondiale, les annales de l’histoire américaine et les récits d’expériences personnelles dans le domaine du jeûne et de la prière.

Derek Prince

Référence: Extrait du livre de Derek Prince « Comment façonner l’histoire par la prière et le jeûne », éditions  » Derek Prince Ministries France »,

Source: Editions  » Derek Prince Ministries France », boîte postale 31, 34210 Olonzac, tél.: 04 68 91 38 72, fax: 04 68 91 38 63, email: 106317.3002@Compuserve.com. Page web : http://dpmf.online.fr/)

Reproduit avec l’autorisation de DPM

Source : http://sentinellenehemie.free.fr/derekprince1.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.