Articles, Livres, Médias et désinformation, Société, Technologies et technicisme

La manipulation des enfants par la télévision et par l’ordinateur – par Liliane Lurçat

Ecrans : danger pour les enfants

Nota : l’inconscient ne reconnaît pas s’il s’agit d’une fiction ou du réel, il absorbe tel quel.

Par Ariane Bilheran

Alors essayons d’imaginer :
Quelles images absorbent aujourd’hui les enfants ?
Comment les écrans contribuent-ils à abraser la créativité de l’enfant et à la manipulation des masses dès le plus jeune âge (« l’enfant consommateur ») en augmentant l’intolérance à la frustration, par exemple (publicités destinées aux enfants) ?
Quelle place aux tablettes, smartphones, ordinateurs et télévision dans la vie des enfants que vous connaissez ?
Comment l’école participe-t-elle à cette exposition des enfants aux écrans ?
Comment les en protégeons-nous ?

Liliane Lurçat :
« Notre vie se déroule sous l’influence de la télévision et de l’ordinateur. L’imprégnation que nous subissons depuis l’enfance provoque comme une confusion entre la vie réelle et les images. Elle fait de nous des conformistes qui ignorent les influences qu’ils reçoivent. Être comme tout le monde, c’est le modèle qu’on nous impose; penser qu’on est original, c’est la croyance qu’on nous suggère.

Or plus d’un enfant sur deux dispose librement, dans sa chambre, d’un poste de télévision, ainsi que d’un ordinateur et de jeux vidéo. Les enfants, plus réceptifs aux influences, sont ainsi soumis à un véritable bombardement émotionnel. Sous l’effet des productions violentes, la barbarie exhibée fait des émules. Les jeux vidéo complètent ces influences barbares par une mise en oeuvre de ces actes violents qu’ils suggèrent. Ils permettent ainsi un véritable « passage à l’acte » fictif. Car l’accoutumance au spectacle quotidien de ces mises en scène peut dévoyer la compassion en cruauté, comme en témoigne l’inquiétante augmentation des actes nuisibles.

L’inquiétante virtuosité dont témoignent les enfants jeunes dans l’exploitation de toutes les possibilités offertes par l’ordinateur initie précocement les contacts les plus dangereux.

Face aux agressions devant lesquelles l’enfant au foyer est trop souvent livré à lui-même, l’école révèle une impuissance totale dont témoigne l’abandon éducatif et moral des enfants. La porosité de l’école aux influences des manipulateurs professionnels la rend inapte à instruire et à protéger les enfants. La Manipulation des enfants tente de faire, prendre conscience du problème extrêmement préoccupant que posent la télévision et l’ordinateur au foyer, face à des parents aussi démunis et largement inconscients que leurs enfants. »


Extrait

Préambule :

VIVRE AVEC LA TÉLÉVISION :

UNE AUSSI LONGUE PRÉSENCE

Quand une panne d’électricité obscurcit notre domicile, nous apprenons subitement de quoi dépendent les mille gestes de la vie quotidienne, désormais en suspens. La vie s’arrête, nous attendons.
Si la télévision est en panne, rien en apparence ne se produit, la vie peut suivre son cours. Quelque chose survient pourtant qui n’est guère descriptible. Ce qui était rempli se vide. Ce qui était apparent disparaît et l’absence pèse comme un manque, comme un malaise. Un sentiment d’incomplétude se substitue aux attentes toujours comblées des rendez-vous avec l’écran. Le temps vidé des habitudes est lent et sans structure.
Comment s’est-on ainsi attaché à cette chose qui a pénétré notre vie au point de limiter nos initiatives, de nous empêcher d’improviser notre existence ?
Compagne quotidienne, la télévision est toujours disponible. Dès la naissance, elle retient notre regard plus impérieusement que n’importe quel être vivant. Durant de trop longues périodes, elle nous isole dans le foyer, en créant comme un no man’s land d’images et de sons, faisant de nous des orphelins de la tendresse, dépossédés des contacts vivants, de l’ambiance et des bruits de la vraie vie.
Présente à la maison et même à l’école, elle nous attend en vacances. L’hôtel nous allèche par toutes les chaînes ac­cessibles d’une télévision placée face au lit, en hauteur, tout comme à l’hôpital où elle devient l’unique ressource. Elle nous précède et nous accueille à la maison de retraite. Ultime compagne, elle nous accompagnera jusqu’au dernier jour, comme un palliatif à la vie.
Nous l’aurons eue du début à la fin de notre vie. Mais c’est elle qui nous aura possédés à sa façon, en nous dépossédant de ce qui aurait pu être. Car notre vie est désormais une vie sous influence. Dans cette vie se mêlent et se conjuguent des phénomènes qui n’apparaîtraient pas sans la télévision. Nous nous imprégnons sans le savoir et sans le désirer. Nous imitons sans le vouloir ou en le désirant. Nous oublions ce qui fut et ce que nous fumes. Nous oublions ce que nous avons connu et nous ne cherchons plus à nous en souvenir.
Même l’école ne veut plus transmettre, elle veut nous persuader. Sans le passé qui donne une assise, l’avenir n’a plus d’intérêt. Ce qui sera ne nous préoccupe guère. Mais, tous autant que nous sommes, nous nous laissons emporter par la griserie du moment présent. S’imprégner, imiter, oublier, tels sont les thèmes traités dans cet essai, où il est question de télévision et d’école dans le monde actuel.


Biographie de l’auteur

Liliane Lurçat est directrice de recherche honoraire au CNRS en psychologie de l’enfant. Elle est l’auteur de nombreux livres et publications sur la représentation de l’espace chez l’enfant, l’échec scolaire, les effets de la télévision sur les jeunes enfants.

Source : https://www.amazon.fr/manipulation-enfants-par-télévision-lordinateur/dp/2755402792/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.