Articles, Exégèse et herméneutique, Israël, Terrorisme islamiste, Théologie

Le Hamas – Extrait du livre du Pr Shore « Coincidences in the Bible and in Biblical Hebrew » 

 

Le Hamas est une organisation terroriste qui, ces dernières années, a entraîné la mort de centaines de Juifs, en Israël et ailleurs. Sa principale revendication justifiant son existence est son désir de libérer la Palestine (c’est-à-dire tous les territoires où les Juifs vivent actuellement) et de rétablir ces territoires sous le contrôle musulman.

Les racines de cette organisation se trouvent chez les Frères musulmans, qui ont été fondés en 1928 en Égypte. Pendant de nombreuses années, ces derniers ont été l’un des principaux mouvements de renouveau islamiques au Moyen-Orient. Il s’agissait avant tout d’un groupe social et religieux, bien qu’en Égypte, quatre de leurs membres fussent les assassins qui ont tué le président égyptien Anouar Sadate à cause de son traité de paix conclu avec Israël. En 1987, après des années de concentration sur l’activité sociale et éducative au sein de la population palestinienne dans les zones arabes, les Frères musulmans ont été confrontés à des défis fondamentaux à la suite de l’Intifada à Gaza et en Cisjordanie. Alors que le soulèvement devenait le principal point focal de la population arabe palestinienne, les dirigeants des Frères musulmans se sont retrouvés détachés des événements dirigés par le Djihad islamique et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) depuis leur siège en exil en Tunisie. La réponse de la population arabe a été une nouvelle organisation, fondée le 14 décembre 1987, au début de l’Intifada : le Hamas (Harakat Muqawama Islamiyya – Mouvement de résistance islamique).

La Charte du Hamas a été rédigée en 1988, expliquant les sources idéologiques islamiques de l’organisation, ses idées sur le conflit israélo-palestinien, son approche en tant que mouvement musulman-palestinien et son attitude envers l’OLP. Le Hamas reconnut les contributions de l’OLP à la création de l’idée d’une nation palestinienne et à la conduite de la lutte politique et militaire contre Israël. Mais le Hamas ne considérait pas l’OLP comme une instance supérieure ni comme l’organisation principale représentant les Arabes palestiniens, en particulier en ce qui concerne l’islam. Pour le Hamas, la seule véritable voie pour libérer la terre est la lutte armée (jihad), et les négociations avec Israël n’ont aucun rôle à jouer. La Charte du Hamas le dit clairement : « Il n’y aura de solution à la cause palestinienne que par le jihad. Quant aux initiatives, propositions et autres conférences internationales, ce ne sont que pertes de temps et activités futiles. »

Lors des élections démocratiques qui ont eu lieu en janvier 2006, le Hamas a remporté la majorité des sièges au Parlement et est ainsi devenu la faction dominante dans l’arène politique palestinienne.

Quelle est la signification hébraïque du terme Hamas (Chamas] [1] en hébreu et en arabe (NDT : ce qui implique que les Palestiniens savent qu’ils sont fautifs et sont à l’aise avec cela) ?

Chamas = acte de saisir injustement les biens d’autrui (pillage, extorsion, propriété saisie injustement).
 
La première mention du mot chamas [1] dans la Bible se trouve dans le paragraphe d’ouverture décrivant pourquoi Dieu a provoqué le déluge (mabul) [2] :
 
« La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de [chamas [1]]. Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. Alors Dieu dit à Noé : ‘La fin de toute chair est arrêtée par devers moi ; car ils ont rempli la terre de [chamas]; voici, je vais les détruire avec la terre’. » (Gen. 6:11-13.)
 
D’autres références bibliques à ce mot et à ses dérivés abordent toujours les aspects immoraux des actes associés à chamas [1]. Il revient abondamment dans les reproches que les prophètes font au peuple d’Israël, et dans les Proverbes et les Psaumes, où l’injustice de l’acte de pillage est le centre des affirmations morales.

Quelques exemples :

  • « Leurs œuvres sont des œuvres d’iniquité, et des actes de [chamas [1]] sont dans leurs mains » (Ésaïe 59:6).
  • « C’en est assez, princes d’Israël ! Ôtez la [chamas [1]] et la rapine, et pratiquez le jugement et la justice ; cessez d’expulser mon peuple de leur terre, dit le Seigneur, l’Éternel … » (Ézéchiel 45:9).
  • « L’homme [chamas [1]] entraîne son compagnon et le fait marcher dans une voie qui n’est pas bonne » (Proverbes 16:29).
  • « Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs … et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de [chamas [1]] dont leurs mains sont coupables! (Jonas 3:8).

Références :

[1] Even-Shoshan, A. New Concordance for Torah, Neviim, and Ketuvim.
Revised edition. Jerusalem: Kiriat-Sefer, 1988.

[2] Mittendorf R, Williams MA, Berkey CS, Cotter PF 1990. The Length
of Uncomplicated Human Gestation. Obstet Gyneco 75:929-32. PMID
2342739.

Source : Coincidences in the Bible and in Biblical Hebrew (page 248).


Haïm Shore est un spécialiste en statistique et en modèles mathématiques. Il a écrit aussi des ouvrage en études bibliques. Il est professeur au département d’ingénierie et de gestion industrielles de la Faculté des sciences de l’ingénieur, Ben-Gurion Université du Negev, Beersheba, Israël.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.