constructivisme, Education, Livres, Philosophie, Postmodernisme, Uncategorized, Visions du monde

Journal d’une institutrice clandestine de Rachel Boutonnet

Journal d’une institutrice clandestine

Éditions Ramsay. Août 2003.
Journal d’une institutrice clandestine
Rachel Boutonnet
286 pages, 20 euros

Je suis une jeune institutrice : ma troisième année d’enseignement vient de se boucler. Je sais, le terme de  » clandestine  » peut faire sourire. Pourtant, j’insiste. J’efface soigneusement le tableau quand je quitte ma classe pour qu’on ne voie pas trace de mon travail, je fais recouvrir de papier kraft les manuels avec lesquels mes élèves apprennent à lire – et que j’ai achetés sur mes deniers. Je tais soigneusement mes convictions et beaucoup de mes méthodes. Elles n’ont pas l’heur de plaire à certains de mes collègues et, en tout cas, elles répugnent franchement aux membres de l’inspection.

En fait, dès mon entrée à l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM), j’ai presque aussitôt compris que je n’avais rien à en attendre. Nous avons passé en tout et pour tout six heures sur l’année à l’enseignement de la lecture et de l’écriture ! Le credo des formateurs se résumait à :  » Le maître ne doit pas être un reférent pour l’apprenant [l’enfant]. »

J’ai donc résolu de me comporter en reporter clandestin. De septembre à janvier j’ai tenu un journal tous les soirs, pour résumer mes journées et mes impressions.

Quand l’année s’est achevée, j’étais épuisée, je ne me sentais pas du tout formée au métier mais j’étais au moins indemne moralement.

J’applique aujourd’hui des méthodes pédagogiques auxquelles j’ai longuement réfléchi, qui sont aussi précisément celles que l’IUFM voue aux gémonies, mais je vois mes élèves apprendre et en être fiers.

Un document authentique et passionnant : les réflexions stupéfaites, incisives et incroyablement lucides d’une jeune institutrice, pour la première fois confrontée à l’école telle qu’elle est conçue aujourd’hui. On croit rêver parfois…


Rachel Boutonnet, née en 1972, titulaire d’une maîtrise de philosophie, est maîtresse d’école depuis septembre 2000, en classe de CP et CE1. Elle fait partie des associations Reconstruire l’école, Sauver les lettres.

Assez présente dans les médias dans les années 2005-2006, elle a écrit deux livres sur l’école, le premier en 2003, Journal d’une institutrice clandestine, pour critiquer la formation qu’elle a reçue à l’UFM en faisant tout simplement le journal quotidien de son année dans cette institution, et le second en 2005, Pourquoi et comment j’enseigne le B-A BA, pour présenter le fonctionnement de sa classe en CP et en CE1 et celui d’une collègue de CM2.
Reportage diffusé au cours du journal de 20h sur France 2 le 15 novembre 2005

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.