Articles, Donald Trump, Enquête sur la collusion russe, Etats-Unis, Globalisme, L'État profond, Médias et désinformation, Politique, Société

Le New York Times s’excuse auprès de Trump dans un renversement de position stupéfiant et exige que les médias grand public fassent de même.

Par l’éditeur en chef d’Explain Life, 21 avril 2019.

Le président Trump n’est pas facile à abasourdir et il est rarement laissé sans voix, mais ce renversement stupéfiant par le journal The New York Times de sa ville natale a presque réussi ces deux exploits.

Le New York Times, par le biais d’un éditorial, a fait l’éloge de Trump et s’est excusé d’avoir diffusé le canular russe et a exigé que les autres médias fassent de même. Sensationnel.

Tiré de The Federalist Papers : Le président Donald Trump a fait l’éloge du New York Times, ce qui est rare, car c’est le journal qu’il méprise.

« Croyez-vous cela ? Éditorial du New York Times : LES MÉDIAS ET LES DÉMOCRATES DOIVENT DES EXCUSES. Eh bien, ils ont eu raison sur ce point », écrit-il.

Le président Trump faisait référence à un article du Times intitulé « Barr a raison sur tout. Admettez que vous aviez tort. »

L’article a été écrit par Christopher Buskirk, rédacteur en chef de l’American Greatness Journal et rédacteur politique pour The Times.

Extrait du New York Times :

« Les élites politiques et médiatiques américaines qui ont passé les deux premières années de l’administration Trump à promouvoir le canular de la collusion russe ont des explications à donner. Et pas seulement des explications : ils doivent des excuses au président », a-t-il dit.

Comme l’a déclaré le procureur général William Barr jeudi avant la publication du rapport Mueller : « Après près de deux ans d’enquête, des milliers d’assignations à comparaître et des centaines de mandats et d’entretiens avec des témoins, le procureur spécial a confirmé que le gouvernement russe avait parrainé des efforts pour s’ingérer illégalement dans les élections présidentielles de 2016, mais qu’il n’avait pas découvert que l’équipe de campagne de Trump et les autres Américains participaient de leur plein gré à de tels projets. »

Et pourtant, presque tout le complexe médiatique des élites a été activement complice de la promotion de la plus grande théorie de complot politique de l’histoire américaine : Hillary Clinton a perdu l’élection parce que Donald Trump a comploté avec Vladimir Poutine pour – cela a toujours été une cible mobile – priver Mme Clinton de la victoire.

Ce que nous savons maintenant, c’est que Robert Mueller, le procureur spécial, et une équipe de procureurs très compétents, pour la plupart bénéficiant du soutien de Clinton, n’ont pas été en mesure de trouver des preuves d’un complot qui avait été pris comme un article de foi par ceux qui détestaient Trump.

Les journalistes n’aiment pas qu’on les traite de « médias propageant de fausses nouvelles », mais trop d’entre eux ont accepté sans critique le récit de la collusion Trump-Russie, probablement en raison de leur profond dégoût pour M. Trump lui-même.

Mais ce manque d’objectivité représente un échec professionnel majeur, et c’est la preuve de ce que les railleries de M. Trump trouvent un écho favorable chez tant d’Américains. Les sondages Gallup montrent que pour 69 % des Américains, la confiance dans les médias a chuté au cours de la dernière décennie. Chez les Républicains, c’est 94 % ; chez les indépendants, c’est 75 % et chez les modérés, c’est 66 %. Ce n’est que parmi les libéraux et les progressistes autoproclamés qu’une majorité continue à faire confiance aux médias. Ils aiment ce qu’ils entendent.

Aux personnalités publiques qui ont promu l’histoire de la collusion, je dis : prenez vos responsabilités. Admettez seulement que vous aviez tort. La sensation ne sera pas agréable au début. Mais quand la piqûre initiale passera, vous la trouverez libératrice. Et les gens vous respecteront pour cela.

Les médias et les élites politiques ont beaucoup de travail à faire pour regagner la confiance du peuple américain. Avouer une erreur majeure qui a retourné inutilement les Américains les uns contre les autres est un bon point de départ.

Source : https://explainlife.com/new-york-times-apologizes-to-trump-in-stunning-reversal-demands-mainstream-media-do-same-14058/

 

1 réflexion au sujet de “Le New York Times s’excuse auprès de Trump dans un renversement de position stupéfiant et exige que les médias grand public fassent de même.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.