Articles, Christianisme, Foi et science, La Bible et la science, Théologie

L’hypnose : médicale, psychologique ou occulte ?

Ce livre énumère seulement quelques activités qui mettent en question l’utilisation de l’hypnose pour les chrétiens. Il y a toute une quantité d’autres phénomènes qui peuvent se produire pendant l’hypnose. Tout, de l’amnésie à l’écriture automatique, et de la catalepsie (crises) à la lecture dans des boules de cristal, peut entrer dans le champ des possibles qui attendent les enthousiastes de l’hypnose.

L’hypnose n’est pas simplement une activité neutre et bénigne. Des rapports ont décrit des cas d’individus qui ont présenté des symptômes psychopathologiques consécutifs à des séances d’hypnose et des effets négatifs à long terme [1]. Comme cela a été signalé plus haut, environ 10% des individus peuvent souffrir de certaines difficultés liées à leur expérience de l’hypnose. Ces dernières apparaissent en dépit de l’expertise professionnelle ou de la prudence des thérapeutes. Le risque est plus grand avec l’hypnose de groupe [2]. En outre, les recherches sur les résultats à long terme de l’hypnose sont rares. Des effets négatifs pourraient donc apparaître des années plus tard sans qu’on fasse le lien entre les effets négatifs et la pratique antérieure de l’hypnose. De plus, les effets spirituels à long terme de l’hypnose sur ceux qui se sont soumis à l’hypnotisme n’ont pas été examinés.

L’hypnotisme est au mieux potentiellement dangereux et au pire démoniaque. Au pire, l’hypnotisme ouvre un individu aux expériences médiumniques et à la possession satanique. Quand les médiums entrent en transe hypnotique et contactent les « morts », quand les voyants révèlent des informations qu’ils ne pourraient pas connaître, quand les voyants par l’auto-hypnose révèlent l’avenir, Satan est à l’œuvre. L’hypnose est un état altéré de la conscience, et il n’y a pas de différence entre cet état altéré de conscience et l’état altéré de conscience chamanique.

Satan se transforme en ange de lumière chaque fois que nécessaire pour accomplir ses desseins. S’il peut faire croire qu’une pratique occulte (l’hypnose) est bénéfique par l’intermédiaire d’une fausse façade (médecine ou science), il le fera. Il est évident que l’hypnose est létale si elle est utilisée à des fins malveillantes. Cependant, nous soutenons que l’hypnose est potentiellement létale quel que soit le but dans lequel elle est utilisée. À partir du moment où l’on se rend aux portes de l’occulte, même dans les salles de science et de médecine, l’on devient vulnérable aux puissances des ténèbres.

Une pratique occulte même dans les mains d’un médecin bien intentionné peut encore rendre le chrétien ouvert aux œuvres du diable. Pourquoi l’hypnose occulte rendrait-elle une personne ouverte au monde démoniaque et non l’hypnose médicale ? Le médecin a-t-il l’autorité spirituelle pour garder Satan à distance ? Satan a-t-il peur d’interférer avec la science ou la médecine ? Depuis quand le Ouija est-il un simple jeu de société ? Où se trouve la limite entre un jeu de société et l’occultisme ? Quand l’hypnose est-elle simplement un outil médical ou psychologique ? Où se situe la frontière entre le médical ou le psychologique et l’occultisme ? Quand l’hypnose passe-t-elle de l’occultisme à la médecine, et de la médecine à l’occultisme ? Pourquoi donc certains dans l’église qui savent que l’hypnose a fait partie intégrante de l’occultisme recommandent-ils néanmoins son utilisation ? Paradoxalement et malheureusement, bien que les experts ne puissent s’entendre sur ce qu’elle est et sur son mode de fonctionnement, l’hypnose est actuellement cultivée en vue d’être consommée par les chrétiens.

Avant que l’hypnotisme ne devienne la nouvelle panacée de la chaire, suivie d’une pléthore de livres sur le sujet, ses prétentions, ses méthodes et ses résultats à long terme devraient être examinés. Arthur Shapiro a dit : « La religion de l’un est la superstition d’un autre, et la magie de l’un est la science d’un autre » [3]. L’hypnose est devenue « scientifique » et « médicale » pour certains chrétiens sans qu’il y ait beaucoup de preuves de sa validité, de la durabilité de ses résultats ou de la compréhension de sa nature. Parce qu’il y a tant de questions sans réponses sur son utilité et donc de nombreux dangers potentiels pouvant résulter de son utilisation, les chrétiens devraient éviter l’hypnose.

Notes :

1. Moris Kleinhauz et Barbara Beran. « Misuse of Hypnosis: A Factor
in Psychopathology », American Journal of Clinical Hypnosis, Vol. 26,
No. 3, janvier 1984, pp. 283-290.
2. Pamela Knight. « Hypnosis may be hazardous ». Psychology Today,
janvier 1987, p. 20.
3. Arthur Shapiro, « Hypnosis, Miraculous Healing, and Ostensibly Supernatural Phenomena ». A Scientific Report on the Search for Bridey Murphy. M. Kline, ed. New York: Julian Press, 1956, p. 147.

Source : Extrait de la conclusion du livre Martin et Deidre Bobgan, Hypnosis: Medical, Scientific, or Occultic? EastGate Publishers (livre écrit par deux ex-psychologues et psychothérapeutes devenus chrétiens). http://www.psychoheresy-aware.org/e-books/Hypnosis-ebk.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.