Ethique, Homosexualité et LGBT, Sexualité

Homosexualité et pédophilie: un guide de référence

De nombreux pédophiles les plus prolifiques sont homosexuels.

THE DISSIDENT a le plaisir d’annoncer que ce site publiera en série un nouveau livre intitulé Homosexuality and Paedophilia: A Reference Guide. Notre dernier article sur Peter Ashman était un extrait de ce livre, écrit par une équipe d’universitaires. Ce nouveau livre est une compilation utile de nombreuses preuves disponibles à ce sujet. La prochaine fois que vous entendrez quelqu’un dire : « Il n’y a pas de lien entre l’homosexualité et la pédophilie », vous pouvez avoir tous les faits en main. Il suffit de consulter ce guide pratique A-Z. D’Auden à Pasolini, d’Oscar Wilde à Gore Vidal, les gays les plus célèbres étaient des pédophiles. Il en a été de même pour tous les fondateurs et dirigeants du mouvement « Gay ». Qui le dit? Eh bien dans la plupart des cas, eux-mêmes. En voici la preuve. On vous donne les noms, les dates et les sources pour prouver que la corrélation est très forte et indéniable. Le mouvement LGBT a toujours été un mouvement pédophile et son objectif est de détruire la famille.

Dans cet article, nous vous donnons l’introduction.

(…)

Le profil psychologique du pédéraste homosexuel masculin adulte est l’un des plus communs de tous les types homosexuels. De nombreux homosexuels affirment que tous les homosexuels sont enclins à la pédérastie. Il est certainement vrai que beaucoup d’entre eux le sont. Le mot « pédérastie », dérivé du grec via le latin et le français, est arrivé en anglais en 1610 et était, avec « sodomie », le terme usuel pour décrire la perversion entre hommes jusqu’à l’introduction du mot « homosexualité » en 1891. Vivre en couple avec un autre adulte homosexuel ou même en tomber amoureux ne prouve pas que la personne n’est pas un pédéraste. En effet, ils chassent souvent par paires. Beaucoup de pédérastes homosexuels sont désireux d’avoir des relations physiques à la fois avec les adultes et les jeunes garçons. D’autres désirent des adolescents âgés de 14 à 22 ans – on parle alors d’éphébophilie. La préférence pour les garçons âgés de 11 à 14 ans s’appelle l’hébéphilie. Beaucoup d’homosexuels ciblent des garçons encore plus jeunes.

Bien que ce livre s’intitule Homosexuality and Paedophilia, ce qui ressort réellement des preuves est une relation triangulaire entre l’homosexualité, la pédophilie et le mouvement LGBT. Ils sont inséparables et existent dans une relation symbiotique, se nourrissant les uns des autres, et étant nourris les uns par les autres.

Le mouvement LGBT a toujours été d’emblée un mouvement pédophile. Il ne s’agit pas, comme le prétendent certains apologistes, d’une alliance temporaire entre deux mouvements distincts dans les années 1970 et 1980. (http://www.bbc.co.uk/news/magazine-26352378) La vérité est qu’ils ont toujours été les mêmes. Les « homosexuels » qui ont fondé la « libération des gays » étaient des pédophiles et de nombreuses extrémistes lesbiennes partageaient leurs points de vue. Le puissant groupe international d’alliances homosexuelles ILGA, qui perçoit des centaines de millions d’euros de financement public par an, a été fondé par Ian Campbell Dunn, un pédophile reconnu coupable et membre fondateur du Paedophile Information Exchange. Il a travaillé étroitement avec Peter Ashman, un autre pédophile. La preuve est sous leurs noms ci-dessous.

Bien qu’aujourd’hui ils puissent prétendre hypocritement qu’ils ont changé et renoncé à l’alliance, tout ce qui s’est produit est un changement de terminologie. Au lieu de dire ouvertement qu’ils sont pédophiles, ils font campagne pour abaisser l’âge du consentement. Cela revient au même. Ils parviennent astucieusement à aller dans les écoles et à les purger de « l’homophobie » ou de l’imaginaire « intimidation gay ». Il s’agit d’un front pour recruter, influencer et accéder à de jeunes enfants, dont beaucoup sont séduits par les groupes de jeunes LGBT.

Une fois que la loi a accepté le principe du consentement légal de l’enfant, nous nous retrouvons dans la zone des cauchemars où tout enfant agressé devra prouver qu’il n’a pas donné son consentement. C’est déjà assez grave dans les cas où une femme est violée. Si une femme adulte a souvent du mal à prouver qu’elle n’a pas consenti, combien sera-t-il plus difficile de le faire pour un enfant de 10, 8, 6 ans ou même moins? Ce cauchemar est à nos portes.

Ce livre ne préconise ni la violence ni le harcèlement illégal de quiconque. L’auteur croit simplement que les lois contre la maltraitance des enfants devraient être appliquées par les voies officielles. La recherche est offerte simplement parce que nous, le public et les parents, AVONS LE DROIT DE CONNAÎTRE LA VÉRITÉ.

Source : https://voice1nthecrowd.blogspot.com/2014/09/homosexuality-and-paedophilia-reference.html

2 réflexions au sujet de “Homosexualité et pédophilie: un guide de référence”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.